10 incontournables sur l’Île de Pâques

10 incontournables sur l’Île de Pâques

L’Île de Pâques, c’est l’indomptable joyau du Pacifique, le mystère réincarné au coeur de l’océan. Appartenant dans les faits au Chili, l’île appartient en réalité à l’énigmatique et à la magie. Célèbre pour ses Moaïs, immenses statues de pierre pouvant aller jusqu’à 9 m de hauteur, l’île se visite en douceur, dans le respect des traditions et de la nature, encourageant ainsi une urbanisation limitée et un tourisme durable. Sur l’Île de Pâques, le temps s’arrête et les voyageurs soufflent enfin. Les plus curieux vont essayer à leur tour de comprendre l’histoire de l’île, dont on a que des bribes et peu de certitudes.
Étape de choix dans les itinéraires « tour du monde » entre l’Amérique du Sud et l’Océanie, la fascinante Île de Pâques mérite que l’on s’y attarde, bien plus qu’un instant. Voici donc un petit guide non-exhaustif des 10 incontournables sur l’Île de Pâques.

Panoramique sur l'Île de Pâques

1. Aller à la rencontre des habitants de Rapa Nui à Hanga Roa

Rapa Nui, c’est le nom polynésien de l’Île de Pâques. Hanga Roa, c’est la capitale et l’unique ville de l’Île de Pâques. Habitée par une grande majorité des habitants de l’île (quelque 3.900 personnes), c’est ici que l’on pourra aller facilement à leur rencontre, même si au premier abord ils peuvent sembler peu enclins à l’échange. En réalité, il faut simplement prendre le temps de comprendre leurs coutumes et leur histoire, qu’ils partageront avec plaisir aux esprits curieux mais respectueux.
La ville est petite, on en fait rapidement le tour. Mais elle est paisible et agréable à explorer à pied. On y trouve hôtels et restaurants, ainsi qu’une église, un marché, un petit port de pêche, et l’unique musée de l’île, le Musée anthropologique Père Sebastián-Englert.

Scènes de vie à Hanga RoaScènes de vie à Hanga Roa

2. Mieux comprendre l’histoire de l’île au Musée anthropologique Père Sebastián-Englert

S’il y a un lieu à ne pas manquer pour bien cerner l’histoire de cette île incroyable, c’est bien celui-ci. Les « allergiques » aux musées n’auront pas d’excuse, car il est relativement petit, la visite en est donc plutôt rapide ! Ses collections permettent de s’immerger dans la culture rapanui et éclairent le passé mystérieux de l’île en proposant théories et pistes sur cette histoire complexe dont on a encore du mal à recoller les morceaux.

Le Musée anthropologique de l'Île de PâquesLe Musée anthropologique de l’Île de Pâques

3. Voir le lever du soleil ou observer les étoiles à Ahu Tongariki

Il est sans aucun doute l’un des spots les plus célèbres de l’île ; ses 15 Moaïs, majestueux, se tiennent droits et fiers, dos à l’océan. On dit qu’ils représentent les ancêtres vénérés des lieux, et que, tournés vers l’intérieur de l’île, ils protègent ainsi les membres de leur tribu.
Tongariki est l’endroit le plus visité à l’heure du lever du soleil, car on peut y faire des clichés absolument sublimes. Mais la nuit offre également de belles surprises pour observer la beauté de ces géants de pierre, sur fond de ciel étoilé.

Le célèbre site de TongarikiLe célèbre site de Tongariki

4. Profiter des eaux turquoise et du sable fin de la plage d’Anakena

Anakena ravit les visiteurs et amateurs de plages ensoleillées, car le combo parfait eau turquoise & sable fin y est totalement respecté. C’est d’ailleurs l’unique plage de l’île correspondant à l’image paradisiaque que l’on se fait de la Polynésie, les autres côtes de l’île étant rocheuses ! Mais ce qui rend les lieux d’autant plus magiques, c’est l’histoire qui y est associée ; c’est par cette plage que les premiers colons polynésiens seraient arrivés pour occuper les lieux.

La belle plage d'AnakenaLa belle plage d’Anakena

5. Laisser l’émotion parler à Rano Raraku

Rano Raraku est un lieu absolument incroyable sur l’île, où personne ne pourra rester insensible. Ancienne carrière d’où provenaient une immense majorité des Moaïs de l’île, l’on y trouve aujourd’hui près de 400 statues « en construction », à l’abandon, gisant au sol comme laissées là aussi subitement que l’histoire de la disparition des premiers habitants est mystérieuse. À mi-chemin entre village fantôme et héritage d’un passé que l’on ne peut mentionner qu’au conditionnel, ce site ne vient que renforcer la magie de cette île hors du commun où règne un champ de points d’interrogation.

La carrière de Rano RarakuLa carrière de Rano Raraku

6. Découvrir la cérémonie de l’Homme Oiseau à Orongo

Pour se rendre à Orongo, qui se situe sur le versant ouest du volcan Rano Kau, il faut passer par ce dernier, ce qui permet de profiter d’une très jolie vue sur le cratère, devenu aujourd’hui une lagune profonde de 200 m !

Le cratère du volcan Rano KauLe cratère du volcan Rano Kau

Orongo est un village d’une cinquantaine de maisons à l’architecture intrigante ; l’entrée de ces maisons était si basse et si étroite qu’il semblerait que les habitants aient eu à ramper pour y entrer. Mais tout l’intérêt de ce village est surtout ailleurs ; les habitants jouissaient d’une vue dégagée sur les îlots Motu Kau Kau, Motu Iti et Motu Nui où les hirondelles de mer venaient chaque année pondre leurs oeufs, après avoir parcouru de très longues distances. L’observation de ce phénomène par les habitants aurait donné naissance à la cérémonie religieuse la plus importante de l’île, qui aurait eu lieu chaque année de juillet à septembre. Le but ultime de cette cérémonie aurait été de récolter le premier oeuf d’hirondelle de mer de la saison. Véritable compétition, chaque famille ou clan aurait envoyé l’un de ses membres en espérant qu’il soit le grand gagnant.  Les participants auraient eu à nager 2 km jusqu’à Motu Nui, dans des eaux dangereuses et infestées de requins. Une fois sur l’îlot, ils auraient attendu des jours entiers, voire des semaines, survivant avec le strict minimum, que le premier oeuf fasse son apparition. À leur retour sur l’île, les participants auraient eu à escalader la dangereuse paroi rocheuse jusqu’au site d’Orongo. Le gagnant – ou l’homme représenté par le gagnant – aurait obtenu alors le titre de « l’Homme Oiseau », l’érigeant ainsi à l’état de demi-dieu pendant une année et interlocuteur privilégié entre les dieux et les hommes. Ce culte serait apparu au XVIIème siècle, après la période des Moaïs.

Orongo, vue sur les îlots qui ont donné naissance au mythe de l'Homme-OiseauOrongo, vue sur les îlots qui ont donné naissance au mythe de l’Homme-Oiseau

7. Trekker jusqu’au sommet du volcan Maunga Terevaka

Point culminant de l’île, le volcan (éteint) de Maunga Terevaka offre des points de vue assez exceptionnels sur l’île et sur l’océan. Ici, peu de végétation et d’arbres « coupant » la vue. L’Île de Pâques est d’ailleurs l’une des seules îles du Pacifique à être aussi dénudée. De plaines presque arides désertes, l’on passe à des verts pâturages où se prélassent des chevaux sauvages ; mais point d’hommes à l’horizon ! Ces espaces immenses et déserts donnent l’impression d’être seuls au monde, au milieu de l’océan. Aussi déroutant qu’excitant ! À noter que des randonnées à cheval organisées sont également possibles.

Vue depuis le point culminant de l'île, le Maunga TerevakaVue depuis le point culminant de l’île, le Maunga Terevaka

8. Suivre le regard des Moaïs à Ahu Akivi

Les légendes veulent que les Moaïs, éparpillés un peu partout le long des côtes de l’île, protégeaient les tribus à l’intérieur des terres puisque les statues tournaient le dos à l’océan. Mais le site d’Ahu Akivi donne du fil à retordre aux théoriciens car ce sont les seuls qui regardent le Pacifique et les seuls positionnés à l’intérieur des terres. Certains racontent qu’ils ont le regard plongé vers les îles, au large, d’où provenaient les premiers habitants. Au nombre de 7, ces Moaïs correspondraient alors au 7 premiers explorateurs qui posèrent le pied sur l’île.

Les 7 Moaïs d'Ahu Akivi, face à l'océanLes 7 Moaïs d’Ahu Akivi, face à l’océan

9. Pratiquer la plongée dans les eaux mystérieuses de l’île

Plonger dans les eaux limpides de l’Île de Pâques ajoute encore du mystère à la découverte. Pitons rocheux, récifs, cavernes et grottes sous-marines, la plongée promet d’être pleine de surprises. Plusieurs sites permettent de voir une diversité de curiosités, dont un Moaï immergé. Côté faune, il n’est pas rare de croiser murènes, tortues, poulpes ou poissons-perroquets. Plusieurs clubs de plongée proposent des sorties tous les jours (en fonction de la météo, bien entendu), dont l’un est tenu par un Français ayant fait partie de l’équipe Cousteau.

Plongée dans les eaux de l'Île de PâquesPlongée dans les eaux de l’Île de Pâques

10. Participer à la fête de Tapati, la plus importante de l’île

Chaque année, début février, a lieu la fête la plus importante sur l’Île de Pâques, celle de Tapati. Considérée comme l’une des manifestations culturelles les plus importantes du Pacifique, elle promet 10 jours de festivités : jeux sportifs en plein air, danses et musiques folkloriques, vente d’artisanat (pour les touristes)… Les habitants élisent également leur reine de beauté de l’année ! Un spectacle à voir pour les voyageurs présents sur l’île en février, mais attention, c’est aussi la période la plus touristique de l’année.

La fête de Tapati, tous les ans en févrierJeu sportif durant la fête de Tapati, tous les ans en février

Crédits photos :
Photo à la Une : Michel Meynsbrughen
Panoramique : jomme
Hanga Roa : diabluz
Musée anthropologique P. Sebastián-Englert : Avodrocc via Foter.com / CC BY
Tongariki : Frank Kehren
Anakena : Judah Morfond
Rano Raraku : ClauErices
Rano Kau : Sheep »R »Us
Orongo : Robin Atherton
Maunga Terevaka : Francisco Droguett
Ahu Akivi : Elias Rovielo via Foter.com / CC BY-NC-SA
Plongée : ReverendMungo via Foter.com / CC BY-NC
Tapati : carlosolivera via Foter.com / CC BY

Written by Anne

Voyageuse, amoureuse des mots, de l'image et des autres humains en général, Anne a rejoint l'équipe Zip World après avoir pris le temps de voyager autour du monde en 2013 à la rencontre des Français de l'étranger, dont elle livre les portraits sur son blog personnel : www.allervoirailleurssijysuis.fr

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *