3 jours à Kuala Lumpur : que faire, que voir ?

3 jours à Kuala Lumpur : que faire, que voir ?

Le succès de notre article sur les îles de Malaisie est la preuve que ce beau pays fait désormais partie intégrante des itinéraires de tours du monde et voyages au long cours de nos voyageurs. Mais comme souvent, voyager en Malaisie implique un passage par la capitale.

Kuala Lumpur n’est pas une ville que l’on s’empresse généralement de visiter. Même s’il peut sembler idiot de comparer, reconnaissons qu’elle n’est pas l’effervescente Bangkok ou la reposante Singapour. Alors malgré tout, que faire et que voir en 3 jours à Kuala Lumpur ? Voici quelques pistes de réflexion.

Les Tours Petronas (photo : Bowen Chin)

Jour 1 : Tours Petronas, Tour Menara, les Malls

Elles sont sans doute l’attraction touristique la plus visitée de Kuala Lumpur, et avec raison ! Les Tours Petronas sont les tours jumelles les plus hautes du monde, avec leurs 88 étages et leurs 452 m de hauteur. Elles sont belles à observer de jour comme de nuit, mais avouons tout de même que la nuit, il y a le petit plus des lumières (et du spectacle jets d’eau et lumières tous les soirs aux niveaux des fontaines au pied des tours, pour les adeptes). Cela vaut le coup de commencer la journée par les tours, et de retourner les observer le soir… Il existe de nombreux points de vue pour les amateurs de photo. La Tour Menara, non loin de là, mérite également l’ascension ; haute de 276 m, elle offre une vue à 360º sur la ville, et notamment sur les Petronas.

L’une des Tours Petronas en avant-plan et la Tour Menara juste derrière (photo : Paweł Szymankiewicz)

Kuala Lumpur est également réputée pour ses nombreux Malls, ces immenses centres commerciaux où l’on trouve de tout. Huit des plus connus se situent en plein coeur de ville, à deux pas des Tours Petronas et de la Tour Menara, comme le Suria KLCC Mall ou le Pavilion KL. Outre faire du shopping, on peut y manger à bas prix, profiter de l’air climatisé (!) ou simplement observer les Malaisiens s’emparer de ces temples de la consommation. À noter que le Berjaya Times Square abrite, en toute simplicité, un parc d’attractions au beau milieu des boutiques.

Jour 2 : Masjid Jamek, China Town, les temples

La deuxième journée démarre un peu plus à l’est du centre de la ville, à la Mosquée centrale (Masjid Jamek), la plus ancienne de Kuala Lumpur. Elle peut se visiter tous les jours, une tenue adéquate sera prêtée à l’entrée. La Mosquée Jamek est un véritable havre de paix en plein coeur de la capitale et mérite une visite, même très courte (puisque de toute façon l’édifice n’est pas immense).

Depuis la mosquée, il est très facile de se rendre à pied dans China Town, qui ressemble à bien des « China Towns » dans le monde, sauf que le quartier chinois de Kuala Lumpur a le mérite d’abriter des temples accessibles aux touristes : Guan Di et Sin Sze Si Ya, ainsi que l’étonnant Sri Mahamariamman, le plus vieux temple hindouiste de la capitale. Le respect et le silence sont de mise pour respecter la prière et le recueillement des croyants.

La façade du Sri Mahamariamman Temple (photo : Geof Wilson)

Pour terminer sur une thématique « spiritualité », cap sur le nord de Kuala Lumpur et sur les légendaires Batu Caves, le plus grand sanctuaire hindou hors d’Inde. Bien que cela soit situé à une dizaine de kilomètres du centre de la ville, il est très facile de s’y rendre en train et cela ne prend que 15-20 min. Il faut prévoir une bonne partie de l’après-midi pour admirer l’immense statue à l’entrée du site, grimper les quelque 250 marches, visiter les différentes grottes-sanctuaires, et pour observer (ou tenter d’échapper) les singes qui peuplent les lieux… Notons tout de même que le lieu est très touristique, ce qui peut enlever un peu de charme à l’expérience. Elle reste cependant à vivre.

Les fameuses Batu Caves (photo : Omar Elsharawy)

Jour 3 : KL Bird Park et Musée des arts islamiques

Au programme de cette dernière journée, le Kuala Lumpur Bird Park et le Musée des Arts islamiques, situés à 5 min de marche l’un de l’autre. Alors que le premier est un indispensable des lieux à voir à Kuala Lumpur pour ses oiseaux en semi-liberté et sa très grande variété d’espèces, le second ravira les avides de culture. On trouve notamment dans ce musée d’impressionnantes maquettes des mosquées à travers le monde, une sublime collection de Corans, mais aussi des costumes, des armes, des mobiliers, des bijoux.

Pour ceux qui auraient encore du temps, le Jardin botanique se situe tout près et permettra de terminer cette troisième et dernière journée à la découverte de Kuala Lumpur dans le calme.

(photo : Bowen Chin)

Crédit photo à la une : Azlan Baharudin 

Written by Anne

Voyageuse, amoureuse des mots, de l'image et des autres humains en général, Anne a rejoint l'équipe Zip World après avoir pris le temps de voyager autour du monde en 2013 à la rencontre des Français de l'étranger, dont elle livre les portraits sur son blog personnel : www.allervoirailleurssijysuis.fr

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *