3 jours à Buenos Aires : que faire, que voir ?

3 jours à Buenos Aires : que faire, que voir ?

Grande comme 5 fois la France, l’Argentine attise la curiosité de millions de voyageurs chaque année. Souvent prisé pour son sud glacé, son nord désertique, ses chutes vertigineuses ou encore ses régions viticoles, un voyage en Argentine suppose bien souvent un détour par sa capitale, une ville dynamique et d’une richesse culturelle indéniable.
Zoom sur les possibilités que peuvent offrir 3 jours à Buenos Aires !

Jour 1

Pour commencer, direction le Micro Centro et plus particulièrement la Plaza de Mayo qui depuis l’indépendance de l’Argentine (en 1810) est devenue la scène de tous les événements politiques importants du pays. En face se tient l’imposante Avenida 9 de Julio, qui se veut être un genre de « copie » des Champs-Elysées parisiens, avec au bout son obélisque. Le Micro Centro permet de constater à quel point l’Europe a eu une influence importante sur les choix d’architecture dans la ville de Buenos Aires. [Lire l’article d’Haydée du blog travelplugin.com à ce sujet !]. Le quartier offre également une très bonne entrée en matière pour découvrir l’effervescence argentine. 
Poursuivons ensuite avec le chic quartier de la Recoleta, pour admirer les bâtiments de style art nouveau et son célèbre Cimetière de la Recoleta, pour les amateurs. C’est ici que repose Evita, figure emblématique de l’Argentine.
Pour clore la journée, cap sur Puerto Madero, le quartier le plus récent de la ville. Il peut s’avérer intéressant afin de découvrir le modernisme urbain dans toute sa splendeur, avec ses buildings en verre et son Puente de la Mujer. C’est d’ailleurs un endroit stratégique pour flâner quand le soleil est au rendez-vous ; les Porteños s’y pressent, maté à la main, pour profiter du beau temps avec une vue splendide sur le río de la Plata. Mais le soir, Puerto Madero illuminé et ses restaurants invitent à la détente avant un retour à l’hôtel pour une nuit méritée.

Le Puente de la Mujer dans le quartier de Puerto Madero, Buenos Aires (Argentine)Puerto Madero et son Puente de la Mujer de nuit

Jour 2

Cette seconde journée est consacrée à Palermo, le quartier le plus étendu de la ville. Pour commencer, direction la Plaza Italia où se trouvent les entrées du zoo et du jardin botanique. En continuant derrière le zoo, on peut d’ailleurs se rendre au jardin japonais, enclave reposante entourée de bâtiments hauts mais étonnamment à l’abris du bruit de la ville. A partir de cette imposante Plaza Italia s’articulent les différentes parties de ce très grand quartier ; de Palermo Chico avec ses vastes espaces verts et ses élégants édifices de style européen à Palermo Viejo et son charme datant du siècle dernier, en passant par le Barrio Norte, le plus peuplé, où se trouve également la Universidad de Palermo.
C’est à Palermo que l’on peut visiter l’un des musées les plus intéressants de la capitale, le MALBA, Musée d’Art Latino-Américain.
Lorsque les touristes ou la jeunesse porteña parlent d’un Palermo branché, c’est bien souvent à Palermo Viejo qu’ils font allusions ; boutiques design, salles de théâtre alternatif, cafés branchés, et restaurants ethniques se mélangent gaiement dans les ruelles du quartier. C’est aussi dans cette partie-là de Palermo que se tient une grande partie de l’activité nocturne de la ville.
Mais plus généralement, on trouve des édifices culturels et des lieux festifs dans tous les coins de Palermo : bars, salles de concert, lieux de festivals, shows de tango, restaurants, discothèques, il y en a pour tous les goûts, tous les âges et tous les budgets. Et c’est bien dans cette ambiance-là que pourrait se terminer cette deuxième journée à la découverte de cette capitale palpitante.

Jardin japonais de Buenos Aires (Argentine)Le jardin japonais

Jour 3

Pour cette dernière journée à Buenos Aires, deux quartiers de la plus haute importance restent encore à explorer ! Tout d’abord, La Boca. Connue et reconnue pour son célèbre Caminito et ses façades colorées, La Boca est avant tout un haut lieu de football et de tango. Devenu extrêmement touristique, le Caminito et ses environs regorgent de boutiques pour touristes et restaurants où l’on propose des spectacles de tango à la chaîne. Quant à savoir si tout cela ne manque pas un peu d’authenticité, c’est un tout autre débat. Le Caminito en reste néanmoins un endroit à voir au moins une fois ! Les amoureux de football iront jusqu’au stade de Boca Juniors, la fameuse Bombonera. Le musée de la Pasión Boquense se trouve dans l’enceinte du stade et raconte l’histoire mythique du club le plus titré du monde.
Cap ensuite sur San Telmo, un quartier immanquable pour les voyageurs en visite à Buenos Aires, surtout le week-end. Car c’est à ce moment-là qu’a lieu la Feria de San Telmo, immense marché aux puces qui a redonné vie à ce quartier jadis déserté par une épidémie de fièvre jaune. [Lire l’article du site petitherge.com à ce sujet !] On y trouve de tout, mais surtout, on ne voit pas le temps passer entre les allées, stands, musiciens, danseurs, vendeurs de maté, et restaurants ambulants. L’ambiance est à la fête tous les dimanches, un véritable rendez-vous pour les Porteños et les touristes !

Feria de San Telmo, Buenos Aires (Argentine)Antiquités à la Feria de San Telmo

Alors, prêts pour un embarquement immédiat à Buenos Aires ?

Crédits photos :
© Plaza de Mayo : www.allervoirailleurssijysuis.fr
© El Caminito : www.allervoirailleurssijysuis.fr
© Tango : Gustavo Minas / Foter / CC BY
© Puerto Madero : mariateresa toledo / Foter / CC BY-NC-ND
© Jardin japonais : www.allervoirailleurssijysuis.fr
© Féria de San Telmo : www.allervoirailleurssijysuis.fr

Written by Anne

Voyageuse, amoureuse des mots, de l'image et des autres humains en général, Anne a rejoint l'équipe Zip World après avoir pris le temps de voyager autour du monde en 2013 à la rencontre des Français de l'étranger, dont elle livre les portraits sur son blog personnel : www.allervoirailleurssijysuis.fr

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *