L’Asie en été : où aller pour éviter la mousson ?

L’Asie en été : où aller pour éviter la mousson ?

L’Asie en été est souvent oubliée, pour la simple et excellente raison que ce n’est pas dans cette partie du monde que l’on trouvera nécessairement le soleil tant souhaité en juillet/août. On préférera généralement aller à Arcachon et à Juan-les-Pins, puis au final on râlera en accusant les Français d’être d’irréductibles râleurs, et on se lamentera en se demandant « Pourquoi, grand Dieu, POURQUOI, ne suis-je pas parti(e) loin, très loin ? ». La réponse est au-dessus de la question.

Mais juillet/août en Asie n’est pas entièrement à jeter aux oubliettes. Je m’en vais de ce pas le démontrer.

La pleine mousson : à oublier

Commençons par le fâcheux. Puisque une idée reçue n’est jamais vraiment infondée, faisons l’inventaire des pays que l’ira voir en hiver, exactement quand on aura froid chez soi et que l’on pourra s’offrir le luxe de rentrer bronzé(e) en plein mois de février.

Tout d’abord, il y a la Thaïlande, LE pays de prédilection des Européens l’hiver. Si les températures sont à peu près les mêmes toute l’année, et donc tout à fait agréables en été, il peut tomber en revanche jusqu’à 300 mm de pluie dans l’ouest au mois d’août, et 350 à la fin de l’été dans la capitale. Et qu’on se le dise, on n’a pas envie que nos vacances tombent à l’eau… (ah ah ah).
Ca peut être pire au Laos avec 28 jours de pluie dans le mois (en juillet) ; mieux vaut éviter le Cambodge et le Vietnam également. La Chine pourrait en satisfaire certains car les pluies sont bien moins intenses qu’en Asie du Sud-Est en été. Mais l’essentiel des pluies annuelles tombent malgré tout entre mai et septembre pour une très grosse majorité des régions. Le Japon, plutôt pluvieux toute l’année, l’est d’autant plus en été. La Corée du Sud quant à elle est pluvieuse et propice aux typhons – meurtriers qui plus est. Aux Philippines, la saison des pluies est bien plus intense au nord qu’au sud. Et puis à partir du mois d’août, la saison des typhons ajoute là aussi son grain de sel, de quoi définitivement décourager ceux qui n’étaient a priori pas du tout effrayés par les « quelques » gouttes de pluie. Au Myanmar (Birmanie), pas de dérogation ! Grosses pluies et moustiques sont au rendez-vous de mai à octobre. Seule la ville de Mandalay est un peu épargnée, encore que, 7 jours de pluie sur 31 au mois de juillet, ça peut vite être agaçant si ça tombe pile poil sur la semaine où l’on s’y rend… Pour ce qui est de l’Inde, la mousson, en plus d’être diluvienne dans une grande partie du pays, arrive avec ses températures extrêmes (36 à 40°C dans le nord). Au Népal, de la pluie également, mais surtout une chaleur humide difficilement supportable et des tsugas, ces petites sangsues qui prolifèrent de juin à septembre, s’imposant alors comme le pire cauchemar des trekkeurs…

Accalmie durant la saison des pluies en ThaïlandeAccalmie durant la saison des pluie en Thaïlande

…Ces pays d’Asie qui sont « OK » en été

Maintenant, les bonnes nouvelles ! Car oui, l’Asie en été peut réserver de belles surprises ! La surprise dont on entend le plus parler et qui emporte le plus de succès de juillet à septembre, c’est l’Indonésie, et notamment Bali qui est incontestablement l’une des destinations préférées des Français. Le climat indonésien est chaud et humide toute l’année, mais entre mai et octobre, c’est la saison sèche ! Elle est réellement marquée au centre et à l’est de l’île de Java, à Bali, au sud de Sulawesi et à Florès. A Sumatra et Bornéo, il pleut toute l’année, quoi qu’il en soit.
En Malaisie aussi, la meilleure saison est l’été car moins pluvieuse et plus ensoleillée, en particulier sur la côte est et dans la partie orientale du pays. Attention cependant à ne pas se méprendre, la Malaisie reste un pays pluvieux, les mois de juillet et août sont simplement les moins intenses niveau précipitations. Et en plus, il y a étonnamment bien moins de touristes que durant l’hiver français, un bon plan pour l’été, donc !
Plutôt peu fréquentée, la Papouasie-Nouvelle-Guinée regorge pourtant de merveilles et offre de belles possibilités en juillet et août, en particulier sur le littoral de la Mer de Corail, dans la partie sud du pays. Le reste du pays est quant à lui très humide et très pluvieux toute l’année, avec une petite baisse durant les mois d’été.
N’oublions pas la Mongolie, qui offre, certes, un peu de pluie durant les mois d’été, mais qui permettra aux plus frileux de ne pas se coltiner des températures (très) négatives. En juillet et août, on peut facilement s’attendre à du 25°C en plaine, précisément là où les températures peuvent atteindre les -25°C en plein mois de janvier ! Si ces arguments arrivent à en convaincre quelques uns, il faut noter que c’est exactement la même chose au Tibet – à choisir, août est « moins pire » que juillet en terme de précipitations.
Pour terminer, le nord de l’Australie, que l’on appelle également le Top End, constitue une excellente alternative pour des vacances lointaines et dépaysantes sous le soleil, car il offre un climat absolument idéal en juillet-août ; journées chaudes, nuits plus fraiches, et très peu – voire pas – de pluie ! Alors oui, ce n’est pas l’Asie, mais l’Océanie en est si proche…! Et compte tenu de la taille du pays, il en faudra du temps, pour en venir à bout de ce nord australien…!

Bon voyage !

Crédits photos :
© www.allervoirailleurssijysuis.fr

Written by Anne

Voyageuse, amoureuse des mots, de l'image et des autres humains en général, Anne a rejoint l'équipe Zip World après avoir pris le temps de voyager autour du monde en 2013 à la rencontre des Français de l'étranger, dont elle livre les portraits sur son blog personnel : www.allervoirailleurssijysuis.fr

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *