Quel équipement électronique emmener en voyage ?

Quel équipement électronique emmener en voyage ?

Aujourd’hui, même si l’on cherche toujours à optimiser le poids et l’encombrement de son sac à dos lorsque l’on part en voyage, il est rare que l’on parte sans appareil photo, ordinateur ou tablette, liseuse, et/ou smartphone. Évidemment, ces objets-là viennent avec leurs lots de câbles et autres chargeurs, et même avec un équipement que l’on pourrait qualifier de minimaliste, on se retrouve bien souvent avec quelques kilos supplémentaires sur le dos. Exactement comme dans le cadre de la confection de son sac à dos au sens très large du terme, il faut adapter le matériel choisi au type de voyage que l’on entreprend. Par exemple, si l’on n’est pas un grand photographe, inutile d’emporter un appareil photo réflex et 4 objectifs différents.
Étudions donc ces objets électroniques un à un, et essayons de comprendre quels sont, pour chacun d’eux, les avantages et les inconvénients. Car s’il faut les porter tous les jours sur notre dos, mieux vaut qu’ils aient une réelle utilité !

Quels appareils électroniques emmener en voyage ?Crédit photo : Ivan Grynov

L’ordinateur portable

Les « pour » – Commençons par le plus encombrant et a priori le plus lourd des appareils électroniques ! De nombreux voyageurs décident d’emporter leur ordinateur portable, afin de pouvoir rester connectés avec leurs proches quand ils veulent et où ils veulent. Il est vrai qu’avoir son propre ordinateur s’avère relativement pratique pour Skyper, télécharger et conserver ses photos au cours du voyage, ou même écrire, en particulier pour les voyageurs qui tiennent un blog. Avoir son propre laptop permet également de ne pas se sentir totalement perdu face à un clavier différent de notre bon vieil azerty, et de nous permettre, une fois de temps en temps, une soirée DVD « comme à la maison » avec un bon film sous la couette (très pratique, notamment pour les voyageurs solo). L’ordinateur, dans bien des cas, sert également de disque de stockage, même s’il reste conseillé d’avoir des sauvegardes en double sur un espace en ligne (Google Drive, iCloud, Dropbox) ou un disque dur externe.

Les « contre » – De très nombreuses auberges de jeunesse et hôtels disposent d’un (ou plusieurs) ordinateur(s) à disposition des voyageurs, afin qu’ils puissent se connecter à Internet. Il est relativement rare que les ordinateurs en question soient très récents et à la pointe de la technologie, mais cela peut suffire pour envoyer un e-mail ou consulter ses réseaux sociaux. Et cela apprend à aller vite et à éviter de procrastiner sur Facebook alors que de très belles choses nous attendent dehors ! Avoir son ordinateur portable avec soi a évidemment un poids certain et un encombrement que l’on ne peut négliger ; de plus, c’est un appareil fragile qui n’apprécie pas particulièrement les changements de températures, les secousses brutales et les coups. En cas de pépin – panne ou autre – il peut être mission impossible de trouver un réparateur agréé, notamment au fin fond du Brésil ou de l’Indonésie.

L’appareil photo

Les « pour » – Il semble bien difficile de prétendre avoir des arguments contre l’appareil photo en voyage. Qui ne voudrait pas immortaliser les merveilleux souvenirs, paysages, et rencontres qu’offre le voyage ? Dans le cadre d’un tour du monde ou d’un voyage au long cours, cela fait d’autant plus de sens. Mais il reste primordial d’adapter – là encore – le choix de son appareil au type de voyage que l’on fait. Nous avions déjà rédigé un article sur comment « choisir son appareil photo pour partir en voyage« . Ce qu’il faut retenir de cet article, c’est que pour choisir le bon appareil photo, il faut se poser les bonnes questions. Ce ne sont pas les bons appareils qui font les bonnes photos, surtout de nos jours où même un smartphone peut réussir à capturer de très belles images. Il y a d’ailleurs des voyageurs, fervents défenseurs du « voyager léger » qui choisissent de mettre les voiles avec seulement leur iPhone en poche. Une idée qui se tient !

Les « contre » – Y en a-t-il ? Sérieusement ? Si ce n’est d’être contre le fait d’emporter avec soi un appareil trop sophistiqué dont on ne sait pas se servir, ainsi que des objectifs différents dont on ne comprend que peu l’utilité… Non, vraiment, là, on ne voit pas.

Choisir appareil photo en voyageCrédit photo : Rick (瑞克)

La tablette

Les « pour » – La tablette est plus légère et plus discrète que l’ordinateur, cela va sans dire. Pour pouvoir être autonome en voyage afin de consulter ses e-mails et ses réseaux sociaux, pour pouvoir visionner un film à l’occasion dans les transports ou les hôtels et pour faire des recherches en ligne sans attendre son tour à l’ordinateur de l’auberge, la tablette pourrait s’avérer être une option très utile. Pour de très nombreuses personnes qui ont une utilisation limitée de l’ordinateur se réduisant principalement à Internet, la tablette est devenue l’alliée numéro 1 ; il en est clairement de même en voyage.

Les « contre » – Le principal problème de la tablette, c’est que l’on ne peut pas y brancher d’appareil photo pour « décharger » les images prises au fur et à mesure du voyage. Également, écrire de longs e-mails ou tenir un blog depuis une tablette peut s’avérer être un travail fastidieux, car l’écran peut sembler petit et le clavier peu ergonomique. Aujourd’hui, il existe cependant des solutions pour pouvoir écrire sur sa tablette comme on le ferait sur un ordinateur (clavier indépendant, tablette verticale comme un écran), mais dans ce cas, autant opter pour un ordinateur ou un Netbook. À chacun ses préférences !

Le téléphone portable

Les « pour » – Un téléphone classique (non smartphone) n’a d’intérêt que pour ceux qui veulent acheter une puce locale dans les pays qu’ils traversent, afin de pouvoir téléphoner sur place. Un téléphone smartphone a en revanche bien plus de « pour » ; les voyageurs peu connectés l’apprécient tout particulièrement car il permet de se connecter à Internet à l’occasion, en ne prenant que très peu d’espace dans le sac à dos, et en étant également bien plus discret qu’un ordinateur ou une tablette.

Les « contre » – Aujourd’hui, on trouve du Wifi dans les restos au bord du Lac Titicaca, dans les campagnes thaïlandaises et parfois même dans les avions. Les voyageurs sont de plus en plus connectés et de plus en plus dépendants à leur outil magique ; ils sont « là-bas » tout en étant « ici », et cela peut enlever bien du charme au voyage, normalement fait pour nous dépayser et nous déconnecter. À la différence de l’ordinateur ou de la tablette, le téléphone se range dans une poche et se sort en 2 secondes ; on s’est habitué à le dégainer plus vite que notre ombre pour vérifier ses e-mails, son compte Facebook ou pour publier une photo Instagram quasi instantanément, dès que la présence d’une connexion Wifi est avérée. Au final, le voyageur connecté garde les mêmes réflexes vis-à-vis de son smartphone que dans le cadre de sa vie quotidienne en France ; mais où se trouve alors l’aventure, dans tout ça ? 🙂

Le smartphone en voyageCrédit photo : Robert S. Donovan

La liseuse

Les « pour » – Indéniablement, pour les gros lecteurs, la liseuse est l’objet idéal ! En voyage, impossible d’embarquer 20 bouquins dans son sac à dos, à moins d’être prêt à porter bien des kilos supplémentaires, et à enlever grand nombre de vêtements ou carrément sa trousse à pharmacie, car les livres, c’est lourd et encombrant. Une liseuse est généralement petite, discrète, et peut s’avérer être une alliée de taille pour les longs trajets, mais également pour les petits moments de solitude, seul à l’hôtel. Elle permet également de rassembler ses différents guides de voyage, ce qui est particulièrement utile pour les tourdumondistes qui traversent plusieurs pays.

Les « contre » – « Et hop, un appareil de plus ! », le voici, le principal « contre ». Il est vrai que les lecteurs assidus pourront considérer la liseuse comme indispensable, mais il faut savoir que dans de nombreuses auberges de jeunesse du monde, il est possible d’échanger ses bouquins et ses guides ; une fois un livre terminé, on le laisse dans l’auberge pour de futurs voyageurs, et on en embarque un nouveau. Il faut être prêt en revanche à potentiellement lire son prochain bouquin en anglais, mais c’est un coup à prendre et cela ne pourra que faire du bien à son niveau d’anglais ! I swear!

GoPro ou caméra embarquée

Les « pour » – La GoPro est à la mode. Rares sont les voyageurs qui n’en ont pas, notamment dans le cadre d’un tour du monde ! La GoPro – ou autre caméra embarquée – est généralement petite, facile d’utilisation, elle permet de faire de belles images en mouvement et sous l’eau, bref, elle a de nombreux points positifs, on ne peut pas les lui enlever.

Les « contre » – Avec la GoPro, vient généralement une multitude d’accessoires ; câble d’alimentation, télécommande, perche, système de fixation frontale, fixation flexible ou trépied, harnais… Avant de partir, on ne sait jamais vraiment dans quel cadre on aura besoin de filmer avec sa GoPro ; vais-je faire du parapente ? du surf ? de la plongée ? du VTT ? On s’imagine dans tous types de situations du Brésil à la Chine, en passant par l’Inde et la Nouvelle-Calédonie. On a envie de ne louper aucune opportunité de filmer, que ce soit dans le cadre d’activités sportives ou de plongées dans des lagons translucides. Alors on emmène trop d’accessoires, et on se retrouve très légèrement… encombré. Ou bien on n’en emmène pas assez, et on ne sait plus comment filmer une fois sur place ; difficile (et risqué) de tenir sa GoPro à la main en pleine session de VTT ou même de plongée.

La GoPro en voyageCrédit photo : BOMBTWINZ BOMBTWINZ

Disque dur externe

Les « pour » – Pour les chasseurs d’images (ceux qui prennent beaucoup de photos ou vidéos), le disque dur externe est absolument indispensable. Il est même recommandé d’en prendre 2, afin de faire une copie de la copie. On n’est jamais trop prudent.

Les « contre » – Les disques durs prennent de la place et sont fragiles (même s’il en existe des « anti-chocs »). Certains voyageurs préfèrent acheter un espace de stockage en ligne afin de sauvegarder leurs données. Attention cependant, les vidéos prennent énormément de place, et auront vite fait de saturer l’espace disponible. Là encore, il s’agit de se connaître et de connaître ses habitudes pour savoir ce qui est le plus adapté à sa propre situation.

De manière générale, les appareils technologiques en voyage, comme dans la vie, attisent les convoitises des locaux, comme des autres voyageurs. Eh oui, des vols dans les auberges surviennent fréquemment à ceux qui auraient tendance à faire un peu trop confiance à leur congénères baroudeurs ! Quoi qu’il en soit, mieux vaut toujours être discret, ne serait-ce que par respect pour les habitants du pays que nous visitons ; n’oublions pas que le prix de notre smartphone équivaut bien souvent à plusieurs mois de travail acharné dans d’autres pays du monde.

Et vous, quels sont vos appareils électroniques indispensables en voyage ?

Crédit photo à la une : Fougerouse Arnaud

Written by Anne

Voyageuse, amoureuse des mots, de l'image et des autres humains en général, Anne a rejoint l'équipe Zip World après avoir pris le temps de voyager autour du monde en 2013 à la rencontre des Français de l'étranger, dont elle livre les portraits sur son blog personnel : www.allervoirailleurssijysuis.fr

2 Commentaires

  1. Mousny Francoise

    Avec un appareil photo qui a l’option wifi vous transferez directement vos photos sur la tablette.
    Je rajouterai dans les appareils une batterie supplémentaire.
    Merci pour larticle.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *