Interview voyageurs : Charlotte et Grégory, itinéraire d’un tour du monde en amoureux

Interview voyageurs : Charlotte et Grégory, itinéraire d’un tour du monde en amoureux

Voyager en couple ou bien carrément faire un tour du monde en amoureux, c’est un fantasme un peu fou que l’on a tous quelque part enfoui au fond de nous. On se rêve, vivant d’amour et d’eau fraîche sur une île polynésienne semi-abandonnée, ou marchant dans la forêt amazonienne et vivant des aventures plus folles que celles que l’on n’aurait jamais pu imaginer, même en regardant Koh Lanta. Parfois, on rêve seulement. Souvent, il suffit d’une question, d’un pari, d’une soirée arrosée pour qu’une décision soit prise et que quelques clics plus tard, un billet d’avion tour du monde soit acheté. Ce fut finalement le cas de Charlotte et Grégory, un couple d’amoureux voyageant autour du monde depuis maintenant 5 mois. Le billet tour du monde qu’ils ont choisi sur Zip World est le suivant : Paris – Pékin // Singapour – Christchurch // Auckland – Santiago // Buenos Aires – Santa Cruz // Lima – Sao Paulo // Rio – Paris, auquel ils ont finalement décidé d’ajouter, une fois en route, un « petit » détour par le Canada pour clore le voyage !

Salut Charlotte et Grégory, pourriez-vous nous dire qui vous êtes ?
Nous sommes un couple de voyageurs, âgés de 26 ans pour Charlotte (alias Cha), et quasi 28 ans pour Greg. De base, nous venons de la région parisienne. Cha travaillait dans le monde du journalisme en mode start-up, quant à Greg, il était ingénieur dans le domaine informatique. Voilà quelque temps déjà que nous avons envisagé de partir faire un tour du monde et c’est chose faite ! Nous sommes sur la route depuis 5 mois maintenant et pour ce beau voyage, nous avons choisi de nous nommer : Les Bloup Trotters. Le « Bloup » est une expression que Cha employait souvent pour expliquer ces moments où l’on se sent patraque, morose… et on ne sait pas pourquoi. Ces moments où on a juste envie de se glisser sous la couette. D’où son fameux : « je suis Bloup ».
Le fait de partir serait un remède à ces moments-là… Non ? 🙂

Charlotte dans les dunes de Mui Ne, au VietnamCharlotte dans les dunes de Mui Ne, au Vietnam

Peut-être ! Quel a été pour vous le déclic afin de concrétiser ce grand voyage ?
Cha : Un soir quelque peu arrosé, nous avons joué au fameux jeux du « cap ou pas cap » entre amis. Greg, ayant déjà le goût du voyage à l’époque, a osé me lancer un « cap de partir faire un tour du monde ? ». Et moi, l’alcool aidant, j’ai accepté ! Le lendemain, à peine a-t-il ouvert les yeux, qu’il n’a pas manqué de me le rappeler. Et voilà comment l’épopée a commencé ! « Parce qu’aucune bonne histoire ne commence avec un verre d’eau… » 🙂

Avez-vous hésité par rapport à vos métiers/carrières ?
Dans les premiers instants, on ne vous cache pas que nous avons effectivement hésité, du fait que nous avions tous les deux une situation stable, et que niveau boulot en ce moment ce n’est pas la folie (afin de retrouver un emploi au retour, NDLR). Mais parlons justement de folie, si on n’ose pas dans la vie… il ne se passe pas grand chose. Finalement, on s’est tout simplement dit que c’était le bon moment pour partir (d’un point de vue de nos âges) alors on a fait le grand saut du « risque pour un merveilleux voyage ».

Grégory en moto lors de la boucle de Thakhek, au LaosGrégory en moto lors de la boucle de Thakhek, au Laos

Étiez-vous de grands voyageurs avant d’entamer votre tour du monde ?
Nous ne nous estimions pas comme de grands voyageurs à l’époque. Greg avait déjà voyagé dans plusieurs pays en backpack (Brésil, Thaïlande, Indonésie) et Charlotte avait surtout foulé les villes européennes, puis découvert le backpack en Indonésie. Par contre une chose est sûre, c’est que nous avions pas mal la bougeotte et que nous étions souvent sur la route en France et en Europe.

Parlons un peu de vous 2 ! Depuis combien de temps êtes-vous ensemble ?
On se connaît depuis l’âge de nos 15 ans mais nous ne sommes ensemble que depuis 3 ans. Des anciens amis, en somme, qui sont devenus plus que ça 🙂

Charlotte et Grégory sur l'île de Koh Lanta, en ThaïlandeCharlotte et Grégory sur l’île de Koh Lanta, en Thaïlande

A mi-chemin de votre tour du monde, pouvez-vous nous dire comment se gère un quotidien à 2 en voyage ?
C’est l’une des questions que nous nous sommes posée en premier : « et nous, ça va tenir ? ». Nous avons beaucoup parlé ensemble à ce sujet en amont afin d’éviter le pire.
Bon, soyons honnête, ce n’est pas toujours facile. Mais honnêtement qui pourrait vivre 24h/24 avec qui que ce soit, même entre potes ? Ce qui est sûr en revanche, c’est que plus on avance dans le voyage, plus nous sommes soudés et complices. L’important c’est de trouver le bon équilibre et de se laisser du temps pour l’un et l’autre, sans se perdre mutuellement. Quand on le trouve : ça fonctionne !

Etes-vous parfois en désaccord au cours du voyage ?
Ça dépend. En général, pour ce qui est des destinations on a pas mal les mêmes goûts. Concernant les « hôtels » et les activités, on s’en tient à un certain budget, prévu avant le départ ; du coup, pas de conflit de ce côté-là ! Pratique ! Nos conflits ressemblent plus à un épisode de « Chouchou et Loulou » du genre « je t’avais dit que c’était par là ! » (en voiture). Par contre, il faut savoir que dans le voyage, certain petits « désagréments » peuvent être amplifiés du fait que l’on est pas dans notre élément. Il vaut alors mieux pencher pour les « concessions » (en essayant de mettre en pratique au maximum le « donnant-donnant », bien entendu).

Charlotte et Grégory dans les rues de SingapourCharlotte et Grégory dans les rues de Singapour

Qu’est-ce qui vous attend à votre retour en France ?
C’est un peu le grand trou noir… Nous ne savons pas du tout ce qui nous attend une fois de retour en France. On essaye de ne pas y penser car nous avons encore le temps, mais parfois la réalité nous rattrape (le petit coup de pression qui vient te bousculer 5 minutes dans ta tête). Mais au cours des 6 mois de voyage qu’il nous reste, il peut se passer tellement de choses que l’on se laisse un éventail énorme de possibilités pour notre retour (si il y a…).

Votre voyage vous fait-il remettre en cause la manière dont vous viviez en France ?
Du côté de Cha, elle ne remet pas en question sa notion de bonheur en France ni son mode de vie (un peu épicurienne sur les bords). Mais par contre, elle se rend compte en voyageant qu’il y a de bonnes choses à prendre dans chaque pays et que le voyage fait relativiser.
En revanche, pour Greg, il remettait déjà en cause ces points-là et il est vrai que ça a pesé un peu dans la balance pour partir. Comme un départ en quête de sens. C’est un très long sujet… Il n’est pas encore sûr que le voyage va permettre d’y répondre et au contraire, le voyage lui ouvre un champ de nouvelles questions… On en reparle dans 6 mois ? 🙂

Grégory face aux Gorges du Saut du Tigre, en ChineGrégory face aux Gorges du Saut du Tigre, en Chine

Quels sont vos meilleurs souvenirs de voyage à ce jour ?
Pfiouuuu il y en a déjà beaucoup trop ! Le temps passe tellement vite et chaque jour est plein de surprises. Parmi nos meilleurs souvenirs, il y a ; parvenir au sommet du Mont Hua en Chine avec mes genoux en coton (Cha) ; faire de la plongée à Koh Tao pour la première fois de notre vie ; marcher pour la première fois dans un désert à Mui Ne (certes « petit » car ce n’était que des dunes mais la sensation d’étendue de sable est vraiment unique) ; faire un road-trip à moto de 4 jours dans le fin fond du Laos (au milieu de la région de Thakhek) ; entamer un des 9 Great Walks de la Nouvelle Zélande et atteindre son sommet (que ce soit pour le Keppler Track ou le Routeburn Track) ; mais aussi faire la rencontre de tout un tas de voyageurs différents, ainsi que des gens locaux qui ont croisé notre route et avec qui chaque jour était un nouveau souvenir !

Vous avez décidé de tenir un blog, pourquoi ce choix ?
Cha était déjà dans le milieu du journalisme et aimait bien écrire. Mais c’était aussi pour nous le moyen de se faire un beau carnet de voyage, de donner des nouvelles à notre famille et enfin, d’aider les prochains voyageurs qui décideront de faire les mêmes trajets que nous. C’était pour nous un beau challenge que de parvenir à aider cette belle communauté ! On s’est donc lancé le pari !

Charlotte et les lanternes de Hoi An, au VietnamCharlotte et les lanternes de Hoi An, au Vietnam

Ecrire des articles, tenir des réseaux sociaux à jour, cela n’est pas trop « prenant » ?
Avant même que l’aventure ne commence on s’était déjà posé la question, alors vous pensez bien qu’une fois sur place on a déjà failli arrêter le blog au moins 3 fois ! En effet, lorsque l’on fait des rencontres, qu’on continue chaque jour à voir des tas de nouvelles choses et qu’il faut penser à écrire par la suite, ça devient compliqué, et on a vite envie de tout arrêter pour ne penser qu’à soi et son propre voyage. Cependant, nous avons tenu bon à chaque fois pour les raisons énumérées à la question précédente. De plus, cela nous permet aussi d’aller toujours de l’avant, d’être curieux et de vouloir arpenter les pays à la hauteur que l’on souhaite ! C’est tout benef quoi 🙂

Autre chose à ajouter ? 
Cha : « La vie est courte comme un flash, mieux vaut penser à sourire pour la photo » (citation de Nicolas Delesalle)
Greg : « Le voyage est court alors autant le faire en première classe »

Pour la petite anecdote : au moment même où nous vous écrivons, nous sommes dehors devant la grille d’un camping, en panne avec notre Van en Nouvelle-Zélande et allons nous lever à 4h du mat pour nous rendre dans un garage à Wellington en espérant qu’il nous reste assez de liquide de frein.. Sur ce : À bientôt pour de nouvelles aventures 🙂

Le van de Charlotte et Grégory en Nouvelle-ZélandeLe van de Charlotte et Grégory en Nouvelle-Zélande

Pour suivre les aventures de Charlotte et Grégory sur leur blog : www.blouptrotters.com.
Pour les suivre sur Facebook : www.facebook.com/BloupTrotters.
Ils sont également sur Twitter : www.twitter.com/BloupTrotters.
Et sur Instagram : www.instagram.com/BloupTrotters.

Written by Anne

Voyageuse, amoureuse des mots, de l'image et des autres humains en général, Anne a rejoint l'équipe Zip World après avoir pris le temps de voyager autour du monde en 2013 à la rencontre des Français de l'étranger, dont elle livre les portraits sur son blog personnel : www.allervoirailleurssijysuis.fr

1 Comment

  1. TOP SECRET'R

    J’aime beaucoup la description d’Anne « Voyageuse, amoureuse des mots, de l’image et des autres humains en général » car celle-ci ressemble aussi beaucoup à Charlotte. Merci Anne pour cet interview qui fait vraiment plaisir à lire.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *