Interview voyageurs : L’itinéraire atypique autour du monde d’Oriane et David

Interview voyageurs : L’itinéraire atypique autour du monde d’Oriane et David

Oriane et David, originaires du Sud-Ouest, ont entamé récemment leur dernier mois de voyage autour du monde, un tour du monde qui diffère un peu des itinéraires habituels. Car si dans leurs parcours, on retrouve quelques pays très prisés des voyageurs « tourdumondistes » comme l’Île de Pâques, la Thaïlande, ou encore la Nouvelle-Zélande, ils ont choisi de commencer par l’Afrique et de rentrer par la Russie avec le transsibérien. Leur itinéraire Zip World est le suivant : Paris – Johannesbourg – Miami – Guatemala City // San José – Île de Pâques – Santiago – New York – Hong Kong – Yangon // Moscou – Paris. Rencontre avec un couple qui voit le voyage d’un autre oeil.

Bonjour Oriane et David ! Qui vous étiez avant de partir en voyage ?
Nous avons 30 et 32 ans, nous sommes tous les 2 originaires du Sud-Ouest et vivions à Paris depuis 6 ans jusqu’au début de notre voyage au long cours, en août 2015. Nous adorions notre vie parisienne à 2000 à l’heure mais ce que nous adorons par-dessus tout, ce sont les voyages ! Nous avions la chance de partir régulièrement mais à chaque fois, nous nous sentions frustrés de n’avoir que 2-3 semaines sur place. Petit à petit, l’idée d’un tour du monde a germé, jusqu’à ce qu’on se lance ! L’idée principale de ce tour du monde : voyager différemment et surtout voyager plus lentement pour mieux s’imprégner des pays, des ambiances, des gens. Nous sommes tous les 2 fonctionnaires et avons donc eu la possibilité de prendre une année de disponibilité pour partir à la découverte du monde !

Oriane et David en Birmanie, face aux Temples de BaganOriane et David en Birmanie, face aux Temples de Bagan

Quels pays avez-vous visité au cours de ce voyage ?
Construire l’itinéraire est toujours une grande question. Globalement, nous nous sommes basés sur le principe du « 1 mois = 1 pays ». Nous avons donc commencé par Mayotte puis nous avons rejoint Johannesburg, en Afrique du Sud. Nous y avons passé quelques jours puis nous sommes partis au Zimbabwe où nous avons passé plus d’un mois en remontant et visitant tout le pays jusqu’aux chutes Victoria. Nous nous sommes ensuite envolés pour l’Amérique centrale où nous sommes restés près de 4 mois (Guatemala, Belize, Nicaragua). Nous pensions initialement visiter le Costa Rica, voire même le Panama, mais nous avons rapidement décidé de nous « limiter » à ces 3 pays, tant nous les avons adorés ! Après un crochet en Floride pour les fêtes de fin d’année en famille, nous sommes partis pour l’Île de Pâques. Au retour de l’Île de Pâques, nous avons passé quelques jours à Santiago, au Chili, avant de nous envoler pour l’Asie : Hong-Kong d’abord en escale prolongée, puis la Birmanie, la Thaïlande, la Malaisie et Singapour, le tout en 3 mois environ. Ensuite, direction le Pacifique pour 3 mois là aussi : afin de visiter la Nouvelle-Zélande d’abord, puis le Vanuatu et les Fidji. Nous finissons notre voyage en allant à Pékin, en Chine, d’où nous prendrons le Transsibérien jusqu’à Moscou.

Oriane observant le coucher du soleil dans le Parc National de Tongariro, en Nouvelle-ZélandeOriane observant le coucher du soleil dans le Parc National de Tongariro, en Nouvelle-Zélande

Vous avez donc ajouté des vols supplémentaires à votre billet tour du monde Zip World ?
Oui, nous avons d’abord ajouté des vols aller-retour depuis Johannesburg pour aller à Mayotte, afin de rendre visite à un très bon copain qui vit là-bas ; nous avions accumulé pas mal de Miles Flying Blue qui nous ont permis de ne payer que les taxes d’aéroport ! Mais surtout, nous avons ajouté pas mal de vols pour visiter les îles du Pacifique. Nous ne pouvions pas inclure ces vols dans notre billet « tour du monde », car pour éviter les saisons de mousson/cyclone en Asie/Pacifique, après l’île de Pâques, nous avons décidé d’aller d’abord en Asie puis dans le Pacifique. Or, le principe du billet tour du monde est de ne tourner autour du globe que dans un seul sens. Voilà pourquoi nous avons été obligés d’ajouter des vols supplémentaires entre Kuala Lumpur et Auckland, puis entre Auckland et Port-Vila (Vanuatu), puis entre Port-Vila et les Fidji. Le Pacifique est plutôt bien desservi et il y a même des compagnies low-cost, cela a donc limité le budget supplémentaire. Pour le dernier vol Fidji – Pékin, nous avons également utilisé nos Miles Flying Blue.

David joue au foot avec des enfants de l'île de Pentecôte, au VanuatuDavid joue au foot avec des enfants de l’île de Pentecôte, au Vanuatu

Votre itinéraire est plutôt atypique ; qu’est-ce qui a motivé votre choix ?
L’idée n’était pas forcément d’avoir un itinéraire atypique mais nous avions chacun des pays « incontournables » pour un tour du monde : l’Afrique absolument, mais aussi le Vanuatu, la Birmanie et l’Île de Pâques. Cela esquissait déjà une grande partie de notre itinéraire puisque nous voulions limiter le nombre de pays… Nous avons souhaité également en profiter pour visiter des pays qui seraient compliqués à visiter depuis la France (billets d’avion chers et/ou temps de vol très long), d’où notre envie de visiter des îles du Pacifique.

Quel type de voyageurs êtes-vous, une fois dans les pays ?
Sans hésitation, nous cherchons en tout premier lieu une immersion maximale. Nous privilégions donc l’hébergement chez l’habitant lorsque cela est possible. Bien sûr, certains pays s’y prêtent plus que d’autres et les pays du Pacifique sont absolument extraordinaires pour ça ! Nous avons également fait du couchsurfing, ce qui nous a toujours permis de faire de superbes rencontres et d’avoir plein de bons tuyaux de voyage !

Oriane aux Îles Fidji, avec des enfants de l'île de WayasewaOriane aux Îles Fidji, avec des enfants de l’île de Wayasewa

Vous avez choisi de prendre le transsibérien avant votre retour en France ; était-ce un rêve de longue date, ou plutôt une opportunité qui s’est offerte à vous ?
Il est vrai que c’est quelque chose qui nous faisait rêver depuis longtemps mais que nous avions plutôt mis de côté ; compte tenu de la longueur du trajet, il nous semblait impossible de prendre le temps sur des vacances classiques (même si c’est un voyage en soi !). Le tour du monde était le prétexte rêvé pour une telle aventure ! Et puis, pour les derniers jours de notre voyage, le Transsibérien ne pouvait constituer plus beau trait d’union entre le tour du monde et le retour à la « vraie vie » !

Aviez-vous déjà beaucoup voyagé avant de vous embarquer dans ce tour du monde ? 
Nous avons en effet eu la chance de pas mal bourlinguer. Oriane avait déjà beaucoup voyagé avec ses parents quand elle était jeune, puis nous avions multiplié les voyages à 2 : Cuba, Inde, Bali, Brésil, Amérique du Nord et pas mal en Europe également ! Nous partions en général pour une durée de 2-3 semaines et avions l’habitude de louer une voiture ; sur des séjours relativement courts, cela nous apportait un confort et surtout une liberté immenses. Le tour du monde nous a donc fait changer nos habitudes de voyage !

Oriane, durant leur volontariat au Ganesha Park, en ThaïlandeOriane, durant leur volontariat avec les éléphants au Ganesha Park, en Thaïlande

Vous ne passez pas du tout par l’Amérique du Sud, si ce n’est une courte escale au Chili, pourquoi ?
Ah ah ah, oui, il semble que ce soit la plus grande « bizarrerie » de notre tour du monde… Et pourtant il n’y a pas eu de débats entre nous car cela s’est fait assez naturellement. En fait, on connaît déjà un peu l’Amérique du Sud mais surtout, on estimait que ce continent mériterait au moins 6 mois de voyage à lui seul ! On pouvait donc difficilement l’ajouter à notre programme… 1 an, c’est trop court ! 🙂 Mais on rêve d’aller en Colombie, en Bolivie, au Chili… Ces pays sont déjà inscrits au programme de nos prochains voyages (ou du prochain tour du monde) !

Côté îles du Pacifique, généralement, les tourdumondistes optent plutôt pour Tahiti ou la Nouvelle-Calédonie. Vous, vous avez choisi l’Île de Pâques, le Vanuatu et les Fidji. Pourquoi ces choix ? 
Pour l’île de Pâques, c’est un rêve d’enfant… Les moais nous ont toujours fascinés et les voir en vrai, c’était incontournable pour nous ! Quant au Vanuatu et aux Fidji, que nous avons privilégiés par rapport à Tahiti ou la Nouvelle-Calédonie, il y a 2 raisons principales à cela. Ce sont tout d’abord des territoires français et on souhaitait au maximum les éviter pour découvrir d’autres cultures. Mais surtout la vie y est très chère sur place donc cela aurait augmenté notre budget considérablement… et ce d’autant plus qu’on ne connaît personne qui aurait pu nous héberger sur place !

Oriane et David sur l'Île de PâquesOriane et David sur l’Île de Pâques

À ce jour, avez-vous des regrets quant à l’organisation de votre voyage ou dans votre choix d’itinéraire ?
Absolument aucun ! On a presque regretté de ne pas avoir ajouté davantage d’îles du Pacifique dans notre itinéraire : c’est tellement plus simple d’aller en Asie depuis l’Europe que d’aller aux Îles Cook, Salomon ou aux Tonga… Le tour du monde est une chance unique pour visiter ces pays. Mais attention le coût de la vie y est beaucoup plus élevé qu’ailleurs…

Un conseil à donner pour de futurs voyageurs autour du monde ?
Oui ! Ne pas hésiter à sortir des sentiers battus dans les pays visités et PRENDRE LE TEMPS ! Pour nous, le luxe absolu qu’offre un tour du monde, c’est de voyager différemment : il faut limiter la liste de pays à visiter et ne pas hésiter à aller dans des pays auxquels on n’aurait pas forcément pensé de prime abord… c’est l’occasion ou jamais ! Par exemple, on n’aurait jamais passé 3-4 semaines au Zimbabwe dans la « vraie vie » (on n’y serait même sans doute jamais allé) et c’est pourtant un pays formidable. Idem pour le Belize ou les Fidji !

Oriane et David en Birmanie, ramassant des piments rougesParticipation au ramassage des piments rouges, en Birmanie

Le blog de voyage d’Oriane et David : http://onvafaireuntour.wix.com/voyage

 

Written by Anne

Voyageuse, amoureuse des mots, de l'image et des autres humains en général, Anne a rejoint l'équipe Zip World après avoir pris le temps de voyager autour du monde en 2013 à la rencontre des Français de l'étranger, dont elle livre les portraits sur son blog personnel : www.allervoirailleurssijysuis.fr

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *