Interview voyageuse : Être mère solo et faire le tour du monde avec son enfant

Interview voyageuse : Être mère solo et faire le tour du monde avec son enfant

Marie est actuellement sur les routes du monde, seule avec son fils Zachary. Pour cette mère solo qui élève son fils seul depuis toujours, voyager durant une année s’est imposée comme une évidence. Elle l’explique dans cette entrevue. Pour leur pause d’un an autour du monde, Marie et Zachary ont choisi l’itinéraire suivant avec Zip World.

Paris – Colombo – Kuala Lumpur // Manille – Sydney – Hobart – Melbourne – Santiago – Punta Arenas // Quito – Îles Galapagos – Quito // Bogota – Lyon.

Bonjour Marie et Zachary. Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ? 

Je suis Marie, originaire de Normandie et résidente lyonnaise depuis 2014. Je suis chargée de mission « emploi » au sein d’une petite collectivité de la banlieue lyonnaise. J’ai 38 ans et j’élève seule Zachary, 8 ans (et demi, c’est important !) depuis qu’il est bébé. Tous les deux, nous partageons beaucoup d’activités : musées, expositions, spectacles, festivals, bibliothèque, cinéma… Sinon, nous avons nos propres passions : moi, j’aime les concerts et les apéros, et Zach aime les légos et ses copains !

Comment est née l’envie de ce grand voyage mère/fils ?

J’ai toujours beaucoup voyagé et il était évident pour moi que je ne m’arrêterais pas parce que Zach était entré dans ma vie. Depuis tout petit, je le trimballe partout. J’ai connu l’expatriation et je voulais partager cette chance de vivre à l’étranger avec Zachary. Puis finalement, je me suis dit que moi aussi, je ferais bien une pause dans ma vie professionnelle ! Le voyage autour du monde était ce qu’il nous fallait !

Marie et Zachary rencontrent leurs tout premiers éléphants d’Asie (Sri Lanka)

Quelle fut la réaction de Zachary à l’annonce de ce voyage ?

Il avait 6 ans. J’avais emprunté des atlas à la bibliothèque. Je lui ai annoncé et on a plongé dans les livres. Sa question principale du début, c’était : « et on ira là ? ».

Aviez-vous déjà beaucoup voyagé tous les deux seuls ?

Oui, depuis qu’il est bébé : d’un tour de France pendant mon congé maternité pour le présenter à la famille dispersée un peu partout, à un voyage d’un mois à Dakar quand il avait presque 4 ans, en passant par une semaine en Irlande à 5 ans, ou des week-ends prolongés en Espagne ou en Italie. On voyage seuls, mais j’avais toujours eu des points de chute chez des amis ou de la famille à notre arrivée.

Zachary dans le Parc national de Komodo (Indonésie)

Pensez-vous que les préparatifs pour un voyage au long cours sont différents pour une maman solo, en comparaison d’un couple avec un ou plusieurs enfants ? 

Les tâches sont les mêmes, mais on ne peut pas les diviser par deux (par exemple, Monsieur s’occupe de la banque et de l’assurance, Madame de l’école et de la pharmacie…). Du coup, ça prend deux fois plus de temps. L’avantage, c’est qu’on n’a pas besoin de négocier ! Une tâche spécifique consiste néanmoins à vérifier les papiers demandés par certains pays lors d’un voyage en solo avec un enfant (Afrique du Sud, Chili…).

Marie et Zachary sur le Lac Tonlé Sap (Cambodge)

Aviez-vous des craintes liées au fait d’être une femme seule en voyage avec un enfant ? 

Pas un moment je n’ai eu des craintes de ce type avant de partir. Peut-être parce que j’avais déjà voyagé en solo ou avec Zachary, mais pour moi, voyager avec un enfant est un passeport formidable d’ouverture et de bienveillance partout dans le monde. Cela s’est confirmé depuis notre départ.

Comment gérez-vous la question de l’école pour Zachary ?

J’ai fait une demande d’instruction en famille. J’ai une méthode de maths et des fiches de français sur la tablette, des livres et des magasines à lire, ainsi que des cartes postales à écrire. Pour être honnête, je gère mal… C’est vraiment notre point noir. Beaucoup d’engueulades, impossible d’avoir un rythme, pas assez de rigueur… Bref, on fait quand on peut ce que l’on peut ! Mais il a déjà appris tellement d’autres choses ! Quand je vois son niveau d’anglais depuis notre départ, je suis impressionnée !

Petite pause écriture entre deux temples d’Angkor (Cambodge)

Comment se passe le quotidien en voyage pour vous deux ?

On se lève tôt en général. Zach se laisse porter, donc je lui explique le programme de notre journée et nous alternons activités, école, repos, transport. Zach est curieux et donc très souvent volontaire pour bouger et découvrir, mais j’essaie de prévoir des moments où on ne fait rien, je reste attentive à ses changements d’humeur. De même, lui comme moi, sommes très faciles et adaptables, et pas très regardant sur de nombreuses choses (la propreté, les aliments, la salle de bain partagée, les insectes…). Bref, ça facilite bien !

Qu’espériez-vous de ce voyage mère/fils ?

Le voir grandir tous les jours, toutes les minutes et pas seulement 3 minutes tous les soirs, après les devoirs, la douche et le dîner. Renforcer notre complicité (déjà existante). Et partager ces moments magiques avec lui.

À mi-chemin de votre voyage, quelles sont vos premières « conclusions » ?

Tout est génial, vraiment ! La beauté du quotidien (pas de tâches domestiques, pas de travail, mais que des merveilles à découvrir), la facilité de sortir de sa zone de confort (rien ne me manque, absolument rien), la beauté du monde qui nous entoure et de pouvoir en être témoin. Parce qu’il faut un côté négatif, je dirais qu’évidemment, voyager 24h/24 avec son enfant entraîne irrémédiablement des tensions plus vives qu’en France (on n’a pas de pièce tierce pour se séparer, on sait exactement comment énerver l’autre). Elles ne sont pas forcément plus nombreuses mais peut-être plus fortes et plus longues. Mais au global, on est bien contents d’être tous les deux et de profiter ensemble de ce voyage !

Lever de soleil dans le Parc de Komodo (Indonésie)

À ce jour, quels sont vos meilleurs souvenirs de voyage ?

Les treks et les safaris que l’on a fait : marcher et dormir dans la jungle, écouter les bruits des animaux, apercevoir un mammifère ou un oiseau… Nous sommes tous les deux très fans de la vie sauvage et donc, dès que l’on peut, nous allons visiter les parcs nationaux, faire du snorkeling ou des safaris !

Votre budget total prévu pour l’année (équipements, billets d’avion, dépenses sur place) était de 39 000 euros. Comment avez-vous fait pour réunir cette somme ? À ce jour, entrez-vous sans problème dans votre budget ?

Avant le départ, j’avais déjà dépensé 7 000 euros de billets avec Zip World et environ 3 000 euros d’équipements (ordi, vêtements, sacs…). J’ai prévu environ 2 7000 euros de dépenses sur place pour nous deux.

J’ai économisé pendant deux ans avant de partir, j’ai vendu ma voiture, j’ai lancé une cagnotte pour mes amis et ma famille qui voulaient participer (opération cartes postales) et pour le reste (12 000 euros), j’ai dû recourir à un prêt bancaire que je mettrai entre 4 et 5 ans à rembourser…

A ce jour, je n’ai pas dépassé le budget prévu, mais je fais les comptes tous les jours et on fait attention.

À la découverte des temples boudhistes (Sri Lanka)

Comment imaginez-vous le retour ?

J’essaie de ne pas y penser… Je pense que pour Zach, ça ne posera pas de problème, mais moi, je pense que je vais vite déprimer… Je préfère donc ne pas y penser pour le moment !

Quels conseils donneriez-vous à une maman solo qui n’ose pas se lancer dans un tel périple ?

Foncez ! Si le papa est d’accord, go, go, go ! Il n’y a rien d’insurmontable ! Et c’est que du bonheur !

Pour suivre Marie et Zachary sur leur blog : https://leszanimauxautourdumonde.jimdo.com

Written by Anne

Voyageuse, amoureuse des mots, de l'image et des autres humains en général, Anne a rejoint l'équipe Zip World après avoir pris le temps de voyager autour du monde en 2013 à la rencontre des Français de l'étranger, dont elle livre les portraits sur son blog personnel : www.allervoirailleurssijysuis.fr

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *