Interview voyageuse : Margaux, une jeune femme seule en voyage

Interview voyageuse : Margaux, une jeune femme seule en voyage

Une femme seule en voyage, cela créé bien des polémiques. Pourtant, nombreuses sont celles qui franchissent le pas, partent à l’aventure en solitaire et n’hésitent pas à témoigner pour faire changer les mentalités à ce sujet-là. Margaux, 25 ans, en fait partie. Elle a voyagé durant presque 5 mois à travers les Etats-Unis, l’Australie, la Nouvelle-Calédonie, Singapour et la Thaïlande.
Son itinéraire Zip World était le suivant : Lyon – New York – Seattle – Los Angeles – Honolulu – Nouméa – Singapour – Lyon.

Margaux à New York (USA)

Salut Margaux, peux-tu nous dire d’où t’est venue cette idée de partir à l’aventure toute seule ?
J’ai toujours voulu voyager, c’était un de mes rêves depuis longtemps, au collège je me souviens que je parlais déjà de faire un tour du monde ! Et puis là, l’occasion s’est présentée, alors j’ai foncé. J’étais en intérim chez Veolia Eau depuis 1 an, et ils n’ont pas renouvelé mon contrat, plan social oblige. Je m’y attendais, l’idée du voyage murissait grandement, j’avais déjà demandé des devis à plusieurs agences. Il fallait que je rentre pour le mois d’août 2014, étant témoin de mariage, j’avais donc quelques mois devant moi. Quand la nouvelle est tombée, je n’ai pas hésité une seconde, je savais qu’une opportunité comme celle-là ne se représenterait pas tous les jours et qu’il fallait que je la saisisse. Je n’avais de toute façon pas le budget pour plus de 5 mois, du coup c’était parfait. Après quelques échanges avec Zip World, le tour était bouclé. Au moment de payer mon billet, je me souviens avoir eu quelques secondes d’hésitation, réalisant que j’allais vraiment faire ce voyage, et que c’était un peu dingue, mais je me suis jetée à l’eau, et je ne le regrette pour rien au monde !

Margaux surfe à Hawaii (USA)

Avais-tu, avant de partir, des craintes liées au fait que tu étais une femme seule autour du monde ?
Non, pas particulièrement, la soif d’aventure a pris le dessus sur le stress. Je suis une personne plutôt sociable et je n’ai pas peur d’aller vers les gens, du coup les rencontres ont été assez faciles, d’autant plus que j’ai eu la chance de tomber sur des personnes adorables tout au long de mon voyage qui ont fait que je me suis sentie en sécurité. Et puis je n’ai pas été seule durant les 5 mois, des amis de France m’ont rejoint sur certaines étapes, et j’ai également visité des amis qui résidaient à Nouméa et ma sœur à Singapour. Cela m’a permis d’avoir des moments pour moi, et d’autres à partager. L’expérience idéale.
Concrètement, je n’ai pas visité de pays où il y avait un réel danger pour une femme seule, même en Thaïlande les gens étaient vraiment gentils avec moi et m’ont prêté de l’argent quand j’ai eu un souci de carte bleue. Après il y a eu bien sûr des moments où il fallait faire attention comme par exemple ne pas rentrer seule la nuit. J’ai toujours fait en sorte de me faire accompagner ou de rentrer en taxi ; notamment à Hawaii, où, à la nuit tombée une fille seule risque de se faire accoster très facilement et les gens qui trainent sur les plages la nuit là-bas sont souvent sous l’effet de drogues, alcool et autres… L’envers du décor. Il faut rester prudente malgré tout.

Tu dis ne pas avoir été vraiment seule durant ces 5 mois, tu n’as donc jamais vraiment souffert de solitude ?
Je n’ai effectivement pas été seule sur toutes les destinations, du coup je n’ai pas vraiment souffert de la solitude, non. Même s’il y a eu un ou deux petits coup de blues, je n’avais pas envie de rentrer, je voulais vraiment vivre ce voyage jusqu’au bout. Je me souviens d’une française de mon âge que j’ai rencontrée en Australie et qui voyageait seule, elle m’a confié qu’il était dur parfois de n’avoir personne pour partager les moments importants qu’elle vivait. Je pense que ça ne doit pas être facile tous les jours c’est certain, c’est pourquoi je suis contente d’avoir eu la chance d’être accompagnée parfois, même si au final, dans ce genre de voyage on est jamais vraiment seul avec toutes les rencontres que l’on fait. Mais un visage familier est toujours réconfortant.

Margaux sur un éléphant à Koh Chang (Thaïlande)

Que retiens-tu de ce voyage ?
Ce voyage m’a permis de m’ouvrir au monde, de découvrir plusieurs cultures, et de tisser des liens avec des gens tout autour du globe, une expérience incroyable. J’ai aussi appris à ne pas m’inquiéter du lendemain, moi qui suis de nature un peu stressée, chaque jour avais son lot de surprises et de rencontres et je faisais en sorte de rester positive même quand les tuiles avaient l’air de s’enchainer ! De plus, une expérience comme celle-ci aide à relativiser sur la vie et sur le quotidien, on se rend compte de la chance que l’on a et on essaye d’améliorer le côté râleur français qui nous distingue 😉

Quels pays ou lieux t’ont particulièrement marquée ?
Chaque destination a été un régal. Je resterais marquée par l’hospitalité américaine, quoi qu’on en dise, ils sont bien meilleurs que nous là-dessus. Egalement le sourire et l’accueil des thaïlandais, et les paysages à couper le souffle de la Nouvelle-Calédonie et du Nord australien.

Quel était ton budget total ? 
Mon budget total était d’environ 7500€ : 2400€ de billets d’avion, et environ 5000€ pour le reste, en sachant que je n’ai quasiment pas payé de logement, sauf en Thaïlande et pendant la semaine en van en Australie (qui a un peu plombé le budget !), à Sydney j’ai pu être logée. Autrement, grâce à mon réseau, j’ai pu avoir des contacts partout aux Etats-Unis et me faire accueillir. Une sorte de couch surfing amélioré !

Margaux à Seattle (USA)

Quels conseils donnerais-tu aux femmes seules qui ont envie de voyager ?
Je leur dirais de bien prévoir leur itinéraire et les logements où elles s’arrêtent, de bien se renseigner sur la culture du pays. Même si j’ai déjà rencontré des filles qui sont parties seules dans des endroits réputés dangereux, comme l’Amérique centrale par exemple. Je pense que tout dépend de la force de caractère et de ce que l’on recherche dans cette expérience. Il y a toujours un risque de toute façon, quoi que l’on fasse.

Qu’as-tu prévu pour ton retour en France ?
Maintenant que je suis rentrée je vais me mettre en recherche active de boulot dans la région Rhône-Alpes, et pourquoi pas partir bosser à l’étranger dans quelques temps si l’occasion se présente et que je n’ai rien ici. On verra bien où le vent me porte ! En tout cas mon 2ème voyage autour du globe est déjà planifié dans un coin de ma tête…

Le blog de Margaux : http://road-trip-2014.over-blog.com

Margaux et son koala à Brisbane (Australie)

Written by Anne

Voyageuse, amoureuse des mots, de l'image et des autres humains en général, Anne a rejoint l'équipe Zip World après avoir pris le temps de voyager autour du monde en 2013 à la rencontre des Français de l'étranger, dont elle livre les portraits sur son blog personnel : www.allervoirailleurssijysuis.fr

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *