L’après tour du monde : que deviennent-ils ? Édition 2018

L’après tour du monde : que deviennent-ils ? Édition 2018

L’année dernière à la même époque, nous nous étions demandé ce que devenaient nos voyageurs ; à quoi ressemblait leur vie, une fois rentrés de 6, 8, 12 mois ou plus en voyage aux quatre coins du globe ? Cela avait donné naissance à cet article, véritable concentré d’expériences et de confessions pour aider, guider, et rassurer ceux qui préparent un long voyage.

On remet ça cette année en donnant la parole à d’autres voyageurs Zip World. L’après tour du monde, est-ce si compliqué à gérer qu’on l’imagine ?

 

• A n n e,  F a b r i c e,  e t  l e u r s  e n f a n t s •

Anne, Fabrice et leurs enfants, Lucie et Anatole, ont voyagé autour du monde en 2015-2016. Après deux années de retour à Stockholm, leur ville d’adoption depuis 10 ans, toute la petite famille, qui s’appelle elle-même Les échappés du bocal, a décidé de reprendre la route : « Une nouvelle opportunité, la sensation que notre vie est dans le mouvement, qu’on serait stupides de ne pas saisir encore cette chance… Nous avons demandé à nos enfants, leur réponse positive nous a permis de prendre cette décision le cœur léger ! Le départ est dans 3 mois… c’est reparti pour un tour ! », explique Anne, la maman.
En plein préparatifs de leur second voyage au long cours, ils expliquent qu’ils optent cette fois-ci pour des destinations moins « classiques » ; Colombie, Guatemala, Mexique, Fidji, Malaisie, Inde et pour la suite, ils ne savent pas encore ! « Afrique du Sud ? Mozambique ? Éthiopie ? Égypte ? Iran ? On est beaucoup plus flexibles cette fois, et peut être moins stressés et dans le contrôle…? » Sans doute oui ! Cette fois-ci, ils partent avec moins d’argent que la première fois : « nous aurons moins de sous que pour notre premier voyage, pour lequel nous avions économisé pendant 5 ans ! Donc nous ferons tout pour réduire les coûts, et envisageons également de travailler pendant le voyage… WOOFing, WorkAway, etc… On est open ! » On félicite leur belle initiative, et on leur souhaite un merveilleux second voyage !

L'après tour du monde : que deviennent Les Échappés du bocal ?

Le blog des Échappés du bocal : www.lesechappesdubocal.com

 

• C l a i r e  &  C h r i s t o p h e •

Claire et Christophe ont réalisé ce qu’ils appellent « un tour du monde express », en 4 mois. Une parenthèse courte, mais intense, afin de prendre du recul par rapport à leur quotidien. Il s’agissait également de leur voyage de noces. « Ça va être tellement dur quand vous reviendrez !, cette phrase, on l’avait entendue des dizaines de fois avant notre départ, et pourtant, nous n’en mesurions pas la portée (ni même ceux qui nous le disaient, d’ailleurs). Car pour le comprendre, il faut le vivre ! », explique Claire. Elle ajoute : « Plusieurs  baroudeurs m’avaient dit que si notre couple survivait à ce voyage, il survivrait à tout ! ». Leur voyage fut plein de surprises, et le retour fut, aux premiers instants, très agréable ; « Mais une fois cette frénésie passée, nous nous sommes sentis seuls. À deux dans notre solitude, heureusement, mais nous réalisons qu’il est extrêmement difficile de revenir à une réalité remplie de contraintes futiles… On se rend compte que tout est resté identique, au millimètre près. Nous, pourtant, nous avons changé et voulons engendrer le changement à notre retour, bousculer la routine… ce qui n’est, hélas, pas toujours possible ». Claire et Christophe n’ont aujourd’hui qu’une idée en tête : repartir ! Mais ils sont déjà très reconnaissants d’avoir pu vivre cette incroyable aventure, qui restera gravée à jamais en eux. Ils terminent avec cette très belle citation de Gustave Nadaud : « Rester, c’est exister : mais voyager, c’est vivre ».

L'après tour du monde : que deviennent Claire et Christophe ?

 

• C é l i n e  &  G a u t i e r •

Céline et Gautier ont voyagé autour du monde de février 2015 à février 2016. « Déjà presque 2 ans que nous sommes rentrés, et nous n’avons pas encore assimilé toutes les belles choses que nous avons vécues », explique Céline. Le retour, ils l’avaient anticipé après avoir lu de nombreux blogs de voyage dont les auteurs le vivait assez mal, ce retour : « Nous avons donc beaucoup parlé de notre retour, de nos projets, de nos envies. La première étape était de nous trouver un nid douillet. Nous avons donc acheté une maison avec tous les critères que nous avions définis pendant notre tour du monde (nous prenions des photos dans les auberges des décos qui nous plaisaient). Cela nécessitait d’avoir gardé une certaine sécurité professionnelle et financière pour au moins un de nous deux (année sabbatique), afin de ne pas devoir tout  recommencer à zéro et retourner chez les parents. La deuxième étape : le bébé ! Nous sommes partis en voyage le jour de nos 1 an, cela veut dire qu’en fait, nous avions planifié de partir en tour du monde au bout de 3 mois de relations ». Ils reconnaissent volontiers que ce voyage les a rendus plus forts et plus amoureux que jamais. Demain, nous fêtons nos 4 ans de relation, et normalement la naissance de notre Loulou qui a choisi cette date marquante pour nous ! » Leur prochaine étape ? « Un tour du monde à 3 dès qu’il sera en mesure de porter un petit sac à dos ! 😉 », nous dit Céline. Et c’est évidemment tout ce qu’on leur souhaite !

L'après tour du monde : que deviennent Céline et Gautier ?

Le blog de Céline et Gautier : www.cgaroundtheworld.wordpress.com

 

• G a ë l l e  &  M a x i m e •

Rentrés de leur voyage à l’automne dernier, les mots de Gaëlle et Maxime sur leur expérience autour du monde et sur le retour brutal est sans appel : « Le tour du monde est un graal, un rêve qu’on voulait réaliser avant de faire des choses plus sérieuses comme acheter une maison, faire des enfants ou cuisiner des pots-au-feu pendant nos longues soirées d’hiver. Mais on n’a pas attendu le retour, un an plus tard, pour réaliser que la fin de ce tour du monde serait le début d’une autre vie. Au beau milieu du périple, on se listait déjà les alternatives qui s’offrent à nous pour continuer à voyager. Une fois l’euphorie du retour retombée, les familles et amis sur lit de charcuterie sauce fromage retrouvés, les envies de voyages commencent à nous hanter. Comme prévu, le retour au boulot est aussi palpitant que la coupe du monde de tricot et tenir un agenda, respecter des horaires, sont de véritables cailloux dans nos petits souliers de voyageurs. Six mois après le retour, nos futurs projets de voyage sont activés et le simple fait d’acheter un billet d’avion ou de côtoyer des amis voyageurs donne du baume au cœur. Enfants, on voulait des baskets qui courent vite ou un stylo qui écrit bien, maintenant on cherche un boulot qui permet de voyager. » Des mots (et de l’humour) qui parleront vraisemblablement à plus d’un voyageur… N’est-ce pas ?

L'après tour du monde : que deviennent Gaëlle et Maxime ?

Le blog de Gaëlle et Maxime : www.universlemonde.com

 

• L a u r e  &  S h a n k a r •

Laure et Shankar ont également voyagé en 2016-2017. Ils sont rentrés il y a presque un an. Ils ne se sentaient pas si angoissés par le retour, contrairement à bien des baroudeurs : « nos parents pouvaient nous héberger ou nous accueillir, et moi j’avais gardé contact avec mes employeurs. Donc on est rentrés sans trop de stress, en se disant qu’on allait se laisser vivre tranquillement pendant l’été, à base de vacances et de petites vadrouilles, et qu’à la rentrée on essayerait de se remettre en selle », explique Shankar. Se remettre en selle, pour la plupart des voyageurs, c’est se réhabituer à la vie occidentale avec un emploi, des horaires à respecter, et de l’argent à gagner… Mais Shankar raconte : « Un mois après avoir retrouvé du boulot tous les deux, BOUM, la Nouvelle-Calédonie m’appelle et me propose un job (pas tombé du ciel hein, j’ai postulé et mon talent a fait le reste 😉 ). Donc ni une ni deux, on a refait les sacs, et mi-janvier, on s’est remis en route ! ». Cela fait deux mois qu’ils sont installés à Nouméa et ne regrettent absolument pas leur choix. « On ne sait toujours pas de quoi demain sera fait, mais nos envies de voyage ne nous ont pas quittés, loin s’en faut ! Pour le moment, on veut écumer notre archipel et notre nouvelle région, mais on repartira sûrement en voyage au long cours un jour ! », conclut-il. Voilà une belle histoire de retour de voyage, sans trop de vagues et avec une ouverture sur l’Ailleurs qui devrait faire quelques envieux !

L'après tour du monde : que deviennent Laure et Shankar ?

Le blog de Laure et Shankar : www.butineurslibres.fr

 

• S a n d r i n e  &  P i e r r i c k •

Sandrine et Pierrick sont revenus de voyage en 2016. Pour cette année autour du monde, ils avaient fait le choix de se déconnecter totalement pour vraiment profiter de l’instant présent. Ils n’ont pas vraiment pensé au retour avant d’y être confrontés : « On a commencé à réfléchir au retour seulement quelques jours avant de poser le pied en France. Au départ, on pensait enchaîner sur une deuxième année de voyage en Amérique du Sud. Mais, la fatigue et l’usure de cette première année, nous ont fait revoir nos plans. On a préféré remettre de l’ordre dans notre vie et passer un peu de temps avec nos proches ». Comme bien des voyageurs, ils reconnaissent que les premiers jours du retour sont plutôt agréables : retrouvailles avec les proches, redécouverte du confort, etc. Rapidement, la réalité les a rattrapés : « on a dû prendre une décision par rapport à notre maison restée inoccupée pendant notre absence. Ne nous voyant pas retourner à notre vie d’avant, on a décidé de la vendre. Ce n’était pas un choix facile, car mine de rien on larguait alors la dernière amarre qui nous rattachait à notre vie sédentaire. Pendant cette phase de vente, on a dû retourner chez papa et maman. Pas facile à 30 ans ! Pendant ces longs mois qui nous ont semblé être une éternité, on avait pour seul projet de raconter notre aventure sur notre blog. Clairement la phase la plus difficile avec de nombreuses remises en question, des doutes et des incompréhensions avec notre entourage. Savoir qu’on est marginal est une chose, apprendre à vivre avec le regard des autres en est une autre. On s’est sentis en décalage total avec la société. Finalement, la concrétisation d’un nouveau projet nous a aidés à passer ce cap. On a troqué notre maison contre un fourgon aménagé pour vivre une vie de nomades. On voyage actuellement en Europe à plein temps et on affronte en ce moment l’hiver en Scandinavie ! » Voilà qui est courageux et inspirant ! On leur souhaite de très belles découvertes !

L'après tour du monde : que deviennent Sandrine et Pierrick ?

Le blog de Sandrine et Pierrick : www.wonder-trip.com

 

• V a l é r i e  &  J é r é m y •

Revenus au tout début 2017, Valérie et Jérémy confessent qu’ils pensaient à la suite des choses dès les premières semaines de leur tour du monde : « une petite voix trottait dans notre tête : « a-t-on vraiment envie de rentrer en France ? », « Et si nous trouvions un coin de paradis pour y rester ? » …Secrètement, je pense que nous avions envie que ce tour du monde soit un tournant majeur dans notre vie. Et puis, au fur et à mesure du voyage, nous avons pris le temps de communiquer VRAIMENT sur le sens de nos vies. » Leur objectif fut alors de trouver et construire la vie que leur ressemble et qui les comble. À leur retour de voyage, ces idées avaient mûries : « Une seule chose paraissait essentielle : être ensemble », explique Valérie. « La réadaptation n’est pas facile : les gens ont continué leur vie pendant notre absence, et c’est bien normal. Mais nous avions l’impression d’être dans notre bulle : il est bien difficile de raconter nos aventures tant il y en a ! Nous nous sentions en décalage, comme si nous n’aspirions plus aux mêmes choses dans la vie », ajoute Valérie. Elle confie que leur soif d’aventures est intacte ! Ils continuent voyages et treks, avec l’idée de repartir un jour, sans doute. Quelques changements sont cependant à souligner dans la vie des deux baroudeurs : « nous avons vendu notre maison et démissionné de nos emplois dans le Nord de la France pour s’installer en Savoie. Amoureux de la montagne, nous avons enfin l’impression de vivre dans un environnement qui nous correspond… Un changement d’orientation professionnelle pour moi également : le besoin d’aider et de faire du bien aux personnes devenait vital. C’est tout naturellement que nous laissons ces changements arriver dans nos vies pour notre plus grand bonheur ! »

L'après tour du monde : que deviennent Valérie et Jérémy ?

Le blog de Valérie et Jérémy : www.toujoursplusloin.com

Written by Anne

Voyageuse, amoureuse des mots, de l'image et des autres humains en général, Anne a rejoint l'équipe Zip World après avoir pris le temps de voyager autour du monde en 2013 à la rencontre des Français de l'étranger, dont elle livre les portraits sur son blog personnel : www.allervoirailleurssijysuis.fr

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *