Les incontournables en Corée du Sud

Les incontournables en Corée du Sud

S’il y a bien un pays qui est loin d’être apprécié à sa juste valeur en Asie, c’est bien la Corée du Sud. Cette petite péninsule, longtemps quelque peu rudoyée par sa voisine insulaire du Japon à l’est, ou par l’immense Chine à l’ouest, ne coule pas des jours si paisibles lorsque l’on voit les conflits fratricides qui l’opposent à la Corée du Nord. Pourtant, ces problématiques géopolitiques n’empêchent pas – et on s’en réjouit – les voyageurs amoureux de ce petit pays au charme fou, à la curiosité culturelle immense, et à l’histoire fascinante, de venir y gravir les montagnes et y découvrir ses temples majestueux, à cheval entre une jungle urbaine saisissante, et une nature époustouflante. Voici donc quelques visites incontournables à faire en Corée du Sud, à la découverte du dépaysement mêlé à l’envoûtement ; un sentiment que bien des Français éprouvent à l’égard de la belle Corée.

Découvrir Séoul, sa folie et ses merveilles

Tout voyage en Corée du Sud se doit de commencer par Séoul, vibrante mégalopole de quelque 10 millions d’habitants. Ses principaux intérêts sont indéniablement liés à son histoire et à son évolution, qu’il s’agisse du Cheong-gye-cheon, cette rivière qui est ressuscitée de « sous le béton », ou du Changdeokgung (Palais de la Prospérité), dont les sublimes jardins sont inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Se perdre dans les pittoresques petites rues du Village Hanok de Bukchon, admirer la vue panoramique sur la ville depuis le Parc national du Bukhansan, et faire le plein de souvenirs aux marchés de Namdaemun, Dongdaemun et Gwangjang, s’inscrivent souvent sur la to do list – s’il en faut une – de tout visiteur au coeur de l’intrigante Séoul.

Scène de vie dans un marché de Séoul, Corée du SudMarché traditionnel à Séoul (photo : Morning Calm Weekly New)

Randonner dans le Parc national de Seoraksan ou sur l’Île de Jeju

Dans le Parc national de Seoraksan, qui fait indéniablement la fierté des Coréens, plusieurs randonnées sont possibles afin de satisfaire les plus gros marcheurs comme les voyageurs moins sportifs. L’avantage, c’est que toutes permettent d’admirer les merveilles de la nature, la vie sauvage, les formations rocheuses, et les impressionnantes chutes d’eau. La randonnée la plus réputée est celle de l’Ulsan Bawi, qui ne compte pas moins de 808 marches en métal… Mieux vaut être en forme et motivé, mais la vue au sommet est stupéfiante. Une journée dans ce parc ne suffirait pas pour tout voir, mais donne un excellent aperçu de ce que la nature coréenne a à offrir. Autre paradis des randonneurs, l’Île de Jeju, au sud de la péninsule ! S’y promener permet d’explorer les paysages volcaniques et les superbes points de vue de ce que les locaux aiment appeler la « Hawaï de Corée » ; bon, c’est sans doute un peu exagéré, mais il n’empêche que cette île reposante vaut le coup d’oeil, loin du chaos urbain et du bruit incessant de la ville.

Paysage du Parc national Seoraksan, Corée du SudLe Parc national de Seoraksan (photo : Zachary Zadell)

Se laisser surprendre par Busan

Située au sud-est de la péninsule, Busan provoque généralement un coup de coeur immédiat chez les voyageurs qui s’y aventurent. Pour cause, certains aiment dire que Busan, c’est « Séoul sans les embouteillages » ! En réalité, Busan a tout pour faire d’elle une ville attractive, tout en étant plus modérée que sa consœur Séoul. On y trouve de très belles plages (celle de Gwangalli est assez appréciée pour sa vue sur le pont qui surplombe la baie), du pittoresque avec de jolis villages chargés d’histoire comme celui d’Anchang, et beaucoup de vie, notamment grâce au célèbre marché au poisson Jagalchi.

Plage de Gwangalli à Busan, Corée du SudPanoramique de la plage de Gwangalli (photo : Cecil Lee)

Faire un plongeon dans l’histoire grâce au village d’Hahoe

Au-delà de l’intérêt historique, le village d’Hahoe offre un spectacle saisissant lorsque l’on sait que 200 personnes y vivent dans le plus pur respect des traditions coréennes d’antan. Alors tout naturellement, il y règne une sérénité tout à fait indescriptible, et il est fortement recommandé d’y dormir pour profiter, durant la soirée et au petit matin, d’un village totalement vidé de ses touristes curieux et enchantés. Peu de choses « concrètes » à faire au sein de ce beau village ; le temps est à la réflexion, à la promenade lente, à la lecture et à la méditation pour ceux qui le souhaitent. Cependant, au milieu de ce « ne-rien-faire », l’École confucéenne de Dosanseowon mérite un large coup d’oeil.

Village Hahoe, Corée du SudScène de vie dans le village d’Hahoe (photo : Sami Paju)

Dormir dans un temple bouddhiste

L’idée peut sembler étonnante ; le programme culturel « TEMPLESTAY » offre la possibilité à quiconque le souhaite « d’expérimenter le quotidien de vie des Bouddhistes dans des temples traditionnels préservant les 1700 ans d’histoire du bouddhisme coréen. » Plusieurs programmes permettent de seulement s’initier et se familiariser à la vie bouddhiste coréenne, d’autres sont plus « appuyés » et demandent plus d’implication de la part du stagiaire. [À lire et à voir en photos, l’expérience en Templestay d’une famille de voyageurs avec 2 enfants]

Le Temple Seonunsa, Corée du SudLe Temple Seonunsa, où le Templestay est possible (photo : Romel Jacinto)

Se familiariser avec le Hanok à Jeonju

Hanok est le terme désignant la maison traditionnelle coréenne. Le style de Hanok peut varier d’une région à l’autre, mais nous nous intéressons ici au Hanok de Jeonju, petite ville située au centre-ouest du pays. Si l’on s’y intéresse tout particulièrement, c’est parce qu’il est sans conteste le village hanok le plus impressionnant de Corée du Sud, permettant d’y découvrir la culture traditionnelle et l’artisanat local. De très chouettes possibilités d’hébergement sont proposées aux voyageurs, qui seront ravis, sans aucun doute, de découvrir ou redécouvrir le bibim-bab, plat traditionnel coréen à base de riz, légumes, pâte de piment rouge et oeuf, dans sa version la plus originale, puisque c’est précisément à Jeonju qu’elle est née.

Village hanok de Jeonju, Corée du SudLe village hanok de Jeonju de nuit (photo : opalpeterliu)

S’émerveiller à Gyeongju, sur le site de Bulguk-sa

La jolie ville de Gyeongju peut se vanter d’honorer en bonne et due forme le patrimoine culturel et historique de la Corée du Sud, notamment grâce au Temple Bulguk, merveille de raffinement et symbole de l’âge d’or de la ville, ancienne capitale du Royaume de Silla. Inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO, le site ne renferme pas moins de 7 trésors nationaux ! La pagode aux Trésors prolifiques est sans conteste la partie la plus visitée et la plus fascinante du temple.

Temple Bulguk, dans la jolie ville de Gyeongju, Corée du SudLe Temple Bulguk (photo : maximillian_schaffhausen)

Pique-niquer sur les tours de la forteresse Hwaseong de Suwon

Pique-niquer sur les tours de la forteresse de Hwaseong, c’est précisément ce que font les Coréens le week-end, et on le comprend aisément. La promenade au sein de ce superbe lieu et tout au long de ses remparts est très agréable et offre de magnifiques points de vue. Également inscrite au Patrimoine mondiale de l’UNESCO, elle mérite que l’on s’attarde sur l’histoire de sa construction, et sur l’histoire du roi Jeongjo, de sa mère Hyegyeong et de son père, le prince Sado, à la destinée assez… tragique.

Forteresse Hwaseong de Suwon, Corée du SudVue nocturne sur la forteresse Hwaseong et la ville de Suwon en arrière-plan (photo : Ernie R)

Crédit photo à la Une : Alejandro C

Written by Anne

Voyageuse, amoureuse des mots, de l'image et des autres humains en général, Anne a rejoint l'équipe Zip World après avoir pris le temps de voyager autour du monde en 2013 à la rencontre des Français de l'étranger, dont elle livre les portraits sur son blog personnel : www.allervoirailleurssijysuis.fr

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *