Mexique : Itinéraire de 15 jours dans la péninsule du Yucatán

Mexique : Itinéraire de 15 jours dans la péninsule du Yucatán

Êtes-vous prêts à plonger dans le bain bouillonnant mexicain ? Cap sur une terre mythique qui puise ses racines dans le monde précolombien et qui vous fascinera par sa richesse culturelle, ses vestiges archéologiques, ses plages somptueuses, ses villes coloniales et ses joyeuses fêtes colorées.

La péninsule, faisant face à Cuba et à la Floride, regroupe les États du Yucatán, du Quintana Roo et une partie de l’État de Campeche. En 15 jours il est tout à fait possible de profiter des principaux attraits de la région, soit en louant une voiture soit en se déplaçant grâce aux nombreux bus reliant les différents sites. Cet itinéraire couleur Frida Kahlo vous promet des plongées turquoises, des façades blanches et ocres, des marchés multicolores, et du vert à perte de vue au sommet des pyramides mayas.

N’hésitez plus, servez-vous une margarita bien fraîche, et partons à la découverte des richesses qu’offre la péninsule du Yucatán pour une boucle en 6 étapes au départ de Cancún.

Jours 1, 2 et 3 – Arrivée à Cancún et direction Playa del Carmen

Le dollar américain est légion dans la ville de Cancún, ancien village de pêcheurs sacrifié sur l’autel du tourisme de masse. Malgré le Parque de las Palapas qui reste animé, on démarre sans attendre le périple Maya direction Playa del Carmen à une heure de route vers le sud. Très touristique également, les boutiques et restaurants l’emportent sur la plage qui se réduit à peau de chagrin. Marchez un peu plus vers le nord pour un premier bain dans l’eau turquoise de la mer des Caraïbes. Au retour, ne manquez surtout pas la danse des voladores. Il s’agit d’une cérémonie rituelle mexicaine durant laquelle quatre danseurs en tenue traditionnelle s’attachent les jambes à des cordes avant de se lâcher dans le vide en tournant et en descendant progressivement vers le sol, autour d’un mât de 30 mètres de haut. Frissons garantis.

Afin de profiter pleinement de l’ambiance caliente de Playa del Carmen, je vous conseille d’aller dîner sur la terrasse d’El Fogón, bondée de locaux : viandes goûteuses qui grillent en direct, très bonnes margaritas, et chanteur local !

Pour plus de calme et d’authenticité, vous pouvez passer une journée à Puerto Morelos, village de pêcheurs fondé par les Mayas et encore préservé du tourisme de masse.

Le lendemain, il est temps de partir à la découverte du cenote azul, fosse naturelle résultant de l’effondrement du socle calcaire qui expose les eaux souterraines en-dessous. Merveilles naturelles présentes sur toute la péninsule du Yucatán, les cenotes étaient parfois utilisés par l’ancienne déesse Maya pour des offrandes sacrificielles.

Cenote, Yucatán, MexiqueCenote azul (photo : Matthew Knight)

 

Jours 4, 5 et 6 – Tulum

Étape immanquable du Yucatán, Tulum est le seul vestige maya important en bord de mer. Cette forteresse les pieds dans l’eau est un exemple caractéristique du style maya-toltèque. Après la visite, suivez les iguanes et rejoignez la plage en contrebas du Castillo pour profiter du coucher du soleil.

Les environs de Tulum valent également le détour. Au programme de cette 5ème journée : visite de Muyil, site archéologique enfoui dans la jungle et balade en bateau dans la réserve naturelle de Sian Ka’an. Dans cet immense parc naturel, paradis pour un grand nombre d’espèces d’oiseaux, une sacrée expérience vous attend : vous naviguez au milieu de la forêt tropicale en lancha (petit bateau à moteur), traversant les lagunes d’eau cristalline où vous pourrez même vous baigner. Équipé de gilets de sauvetage, laissez-vous porter par le courant durant 30 minutes environ, sous le soleil, au milieu de la mangrove, et profitant du calme de la nature. Un moment hors du temps.

Les explorateurs pourront aller plonger dans les cenotes proches de Tulum, mais vous pouvez aussi finir cette belle journée au bord de la très agréable piscine du Prana Boutique Hotel (excellent mojito libre !).

Pour ce 6ème jour de voyage, je vous propose un petit triathlon : ascension de pyramide Maya, balade à vélo et nage à 30 mètres sous terre ! On commence par la visite du site archéologique de Cobá qui fut la cité Maya la plus puissante de la péninsule. Pour saisir toute la richesse de cette civilisation, n’hésitez pas à prendre un guide, ce lieu vous paraîtra d’autant plus passionnant. Une fois au sommet de la pyramide Nohoc Mul, soit 42 mètres et 120 marches plus haut (attention si vous avez le vertige !), profitez de la vue admirable sur la jungle, vous vous sentirez seul au monde ! Dernier effort avant de se rafraîchir, louez des vélos et pédalez jusqu’aux différents cenotes (coup de coeur pour le cenote souterrain de Multum Ha, à 8 km de Cobá).

Tulum, Yucatán, MexiqueZone archéologique de Tulum (photo : Jeff Stvan)

Jours 7 et 8 – Bacalar

À 3 heures de route au sud de Tulum, posez vos valises au bord de cette lagune paradisiaque, Bacalar, étape farniente du voyage ! Ce petit village reposant domine un lac de 70 km de long composé d’eau douce et d’eau salée, d’un bleu étincelant. Après un déjeuner dans l’agréable patio du restaurant/shop/galerie « El Manati » rejoignez le balneario municipal, un ponton dans la lagune aux sept couleurs. Pour les hyperactifs, il est possible de louer des kayaks ou paddle pour une promenade aquatique dans un cadre aussi naturel que luxuriant. Ne manquez pas les cabanes aux balançoires pour des photos les pieds volants au dessus des eaux claires. Enfin, vous ne pouvez repartir sans avoir goûté les spécialités locales à base de poissons frais du restaurant Kaï Pez, vue sur lagune et rythmes latins.

Bacalar, Yucatán, MexiqueLagune de Bacalar (photo : Axelle Olagne)

Jours 9, 10 et 11 – Campeche et Merida

Vous voilà ressourcés et prêts à vous enfoncer dans la jungle afin de rejoindre l’autre côté de la péninsule. De Bacalar, il faut aller à Chetumal et compter environ 6-7 heures de route pour atteindre la colorée Campeche. Flânez dans les rues pavées entre les façades teintes pastel et les balcons en fer forgé. Si vous voyagez en bus ou que vous n’avez pas le temps, le plus simple est d’aller directement à Merida. Vous retrouverez l’architecture coloniale colorée dans la capitale du Yucatán, ville vivante et bruyante, grouillante même aux abords de son grand marché central. Son magnifique et moderne musée consacré à la civilisation Maya en fait à présent un passage obligé pour découvrir les sites archéologiques comme Uxmal et Chichén Itzá.

Éloignez vous du chaos urbain pour une journée dans le parc naturel de Célestún avec pour objectif, s’approcher des milliers de flamants roses qui vivent dans la lagune en bordure des mangroves de palétuviers. Embarquez avec un pêcheur local et partez à la rencontre de plus de 230 espèces, des pélicans aux alligators. De retour sur la terre ferme, installez-vous dans l’un des restaurants sur la plage de sable blanc et profitez de l’indolence de ce bourg sympathique en bord de mer jusqu’à la tombée du jour.

Les Mayas ne sont jamais bien loin et le remarquable site archéologique d’Uxmal vous permettra d’en apprendre encore davantage. Impressionnante par ses monuments et la beauté de son architecture, Uxmal était la capitale politique, militaire et religieuse de la région Puuc et comptait près de 25 000 habitants à son apogée !

Uxmal, Yucatán, MexiqueSite archéologique d’Uxmal (photo : Daniel Mennerich)

Jours 12 et 13 – Izamal et Valladolid

Entre Merida et Valladolid, faites une pause dans le magnifique village colonial d’Izamal à l’atmosphère tranquille. Toutes les maisons du centre sont peintes en jaune et blanc, à l’image de l’imposant couvent qui domine la place principale agréablement ombragée.

Dominée par les deux tours de la cathédrale, Valladolid, quant à elle, reste animée à toute heure de la journée et constitue un bon point de départ pour visiter le plus célèbre site archéologique de la péninsule : Chichén Itzá. C’est surtout le plus touristique, je vous conseille donc d’y aller tôt. Cependant, vous n’échapperez pas à l’immense marché artisanal à l’intérieur du site, qui a tendance à légèrement gâcher la découverte de l’ancienne cité Maya, et sa pyramide de Kukulcán aux parfaites proportions. Preuve que les Mayas étaient de bons mathématiciens !

De retour à Valladolid, vous pouvez aller vous baigner dans le cenote Zaci, aux eaux d’un vert profond. Il a le mérite de pouvoir être contourné presque au ras de l’eau grâce à un chemin qui en fait le tour, et d’être situé dans Valladolid même.

Valladolid, Yucatán, MexiqueDans les rues de Valladolid (photo : Axelle Olagne)

 

Jours 14 et 15 – Isla Mujeres et retour à Cancún

Quoi de mieux qu’une île en plein milieu de la mer des Caraïbes pour terminer ce trip mexicain ? Avant de vous prélasser dans cette carte postale ambiance sable chaud et cocotiers, il vous faudra rejoindre l’embarcadère au nord de Cancún et naviguer 30 minutes en touristique ferry. L’île des femmes – nom dont on ne connaît pas réellement l’origine – vous offrira les derniers couchers de soleil du voyage et fiestas endiablées à la nuit tombée. L’une des grandes attractions du coin est bien entendu la plongée sous-marine. Si vous n’êtes pas un pro de la plongée et que vous voulez malgré tout admirer la faune sous-marine, rassurez-vous, le snorkelling permet déjà de s’en mettre plein les yeux !

Isla Mujeres, Yucatán, MexiquePlaya Norte à Isla Mujeres (photo : Axelle Olagne)

En fin de journée, le retour à Cancún sous un ciel rosé au milieu des vagues turquoises donne une ambiance magique à cette boucle désormais bouclée.

 

Crédit photo à la Une : Pedro Hernandez

Written by Zélie

Ayant grandi non loin de la frontière espagnole, Zélie a très tôt développé son goût pour les cultures hispaniques. Sa curiosité ne lui laissant aucun répit, entre voyages et déménagements, elle a parcouru l'Amérique latine pendant 6 mois en 2016, de la Patagonie à la mer des Caraïbes.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *