Partir en plein été : Les destinations les plus tranquilles pour des vacances loin de la foule

Partir en plein été : Les destinations les plus tranquilles pour des vacances loin de la foule

Peu importe les raisons qui nous poussent à prévoir des vacances en été, nous n’aimons généralement pas qu’elles soient loupées (CQFD). Peut-être parce que l’on dépense des sommes astronomiques en ayant la bonne idée (ou le non-choix) de partir en même temps qu’environ tout le monde ? Ou tout simplement (peut-être) parce que c’est l’unique moment où l’on a l’impression de vraiment relâcher la pression accumulée durant l’année ? En fait, vraiment, peu importe les raisons, les vacances d’été se doivent d’être parfaites.

Et cela va sans dire, ce n’est pas parce que l’on part en vadrouille en même temps que tout l’hémisphère nord, que l’on aime nécessairement passer nos vacances collés à nos congénères. Voici donc un petit guide des destinations où il sera possible de passer des vacances loin des foules et loin des (autres) touristes !

Cap sur l’hémisphère sud

Eh oui, sans grande surprise, 80% des gens (chiffre inventé) qui prennent des vacances en été, choisissent de le faire pour profiter du beau temps, des températures chaudes, d’éventuels bains de mer et séances de bronzage les doigts de pied en éventail. Pour cela, ils (nous ?) restent restons généralement dans l’hémisphère nord, qui bénéficie de ce climat estival tant attendu toute l’année. Les plus attentifs d’entre vous comprendront assez aisément où je veux en venir… Car si les destinations « phares » de l’hémisphère nord sont pas mal saturées en été, moins de gens choisissent de s’aventurer dans l’hémisphère sud où c’est alors… l’hiver. Mais entendons-nous bien, il y a hiver et hiver !

Dans notre inconscient collectif, l’hiver est forcément une saison froide, humide, pluvieuse, grise, en bref… désagréable ! Ailleurs dans le monde, et notamment dans les coins sujets aux moussons et autres événements météorologiques peu souhaitables, l’hiver peut être une période très appréciable. D’ailleurs, on parle plutôt de « saison des pluies » et de « saison sèche ».

Mais nuançons tout de même ; le monde étant ce qu’il est, nous, Occidentaux, sommes tellement nombreux à partir en vacances en même temps (durant l’été), que nous avons fait des mois de juillet et août une haute saison presque absolument partout. Il n’existe pas vraiment d’endroit sécuritaire, ET à la météo clémente, ET sans aucun touriste durant ces deux mois de l’année.

En Amérique du Sud…

Sans hésitation possible, le Brésil est une destination du continent américain à privilégier en été. Si les Brésiliens sont en vacances au mois de juillet, cela reste globalement la basse saison pour le pays, qui concentre sa plus grosse activité touristique de décembre à mars. Durant notre été, visiter l’Amazonie et le Pantanal est absolument idéal d’un point de vue météo, tout comme les chutes d’Iguaçu, mais plus généralement, les températures sont clémentes partout ailleurs, de Belem à Rio. Les seules villes à peut-être éviter à cause de la pluie sont Porto Alegre, Recife et Salvador de Bahia.

Partir loin des foules en été : Le BrésilPraia da Pipa, Rio Grande do Norte (photo : dgarkauskas)

Visiter le Paraguay en juillet et août est une brillante idée. Moins touristique que ses voisins brésilien, bolivien et argentin, ce pays d’Amérique du Sud a également le mérite d’offrir une météo très agréable pendant notre été. Les températures ne sont pas très élevées (15° en moyenne) et la pluie est moins présente durant ces deux mois-là que durant tout le reste de l’année. Une belle opportunité pour aller découvrir la nature sauvage du Gran Chaco (avant qu’elle ne disparaisse totalement…), la Laguna Blanca et ses eaux translucides, et vivre au rythme des locaux, dans un pays de traditions et de contrastes injustement boudé par le tourisme.

Partir loin des foules en été : Le ParaguayDanse traditionnelle (photo : Marissa Strniste)

 

En Afrique…

Si décembre et janvier sont clairement les meilleures périodes pour se rendre au Béninnotre été est également une bonne saison. Et ça l’est d’autant plus que le 1er août est une fête très prisée (fête nationale), notamment à Cotonou et Porto-Novo. Une belle aubaine pour visiter ces deux très belles villes, que l’on aime explorer pour ses marchés, musées, et sa vie culturelle et festive. Mais il ne faudra pas oublier Ouidah, Abomey, Bokumbé, ainsi que Natitingu et ses parcs nationaux. Il est important de noter qu’il est fortement déconseillé, voire interdit, de se rendre dans le nord-est du pays.

Partir loin des foules en été : Le BéninPlage de Cotonou (photo : Teresa & Pavle)

Bien moins réputé que ses voisins africains, le Malawi regorge de beautés insoupçonnées comme son Lac Malawi, sa réserve naturelle de Majete, ou encore son Mont Mulanje. Que l’on y aille pour observer la faune, pour se détendre au bord du lac, ou pour randonner dans le sud du pays, notre été s’impose comme étant la saison idéale ; pas de pluie, et des températures agréables en juillet et août. Pour ne rien gâcher, ce ne sont pas les touristes qui affluent au Malawi, c’est le moins que l’on puisse dire !

Partir loin des foules en été : Le MalawiCoucher de soleil sur le Lac Malawi (photo : Andrew K)

 

Quid de l’hémisphère nord ?

Existe-t-il encore des zones épargnées par le tourisme de masse en juillet et en août dans les pays occidentaux ? La réponse est oui, bien évidemment, mais il faudra faire quelques concessions… Sur le confort, sur les « choses à voir absolument », sur la possibilité d’accéder au combo si prisé « plage-cocktail-détente ». Car des vacances au calme, ça a un prix !

Tandis qu’en juillet et août, les températures sont absolument étouffantes dans toute l’Inde, ces mois d’été constituent la meilleure période pour visiter le Ladakh, sublime région montagneuse du nord-est du pays. Monter en altitude est souvent une solution de choix face aux torrides chaleurs ; l’Himalaya saura charmer les amoureux de grands espaces et les curieux s’intéressant à cette terre ancestrale et chargée d’histoire, à la croisée des cultures et indéniablement riche de traditions. Si ce n’est un secret pour personne, que cette période-là soit la plus privilégiée, le territoire est suffisamment vaste et peu touristique pour ne pas se retrouver au milieu d’une horde de vacanciers en sandales-chaussettes. Mais il faudra alors mettre de côté ses envies de plage et se laisser aller à une découverte plus spirituelle, plus naturelle, et indiscutablement plus authentique et ressourçante !

Partir loin des foules en été : Le LadakhMonastère de Tseno Gompa (photo : Mike Alexander)

Parce que l’on y pense peu souvent, l’Ouzbékistan et ses découvertes culturelles, naturelles, historiques, architecturales, artistiques sauront ravir les plus curieux. Nul besoin d’être un aventurier, l’Ouzbékistan est un pays relativement sûr pour les touristes, et ils ne sont pas si rares que ça à se précipiter à Samarcande, étape clé de la route de la Soie, à Boukhara, pour notamment découvrir sa cité royale médiévale, ou dans les musées de Tachkent. Juillet et août y sont très chaud, mais cela reste une période de choix pour les treks en montagne, bien que la météo soit changeante en cette période de l’année.

Partir loin des foules en été : L'OuzbékistanMosquée Bibi-Khanym à Samarcande (photo : alessandro gnani)

Évidemment, l’Amérique du Nord se visite principalement et surtout en été, afin de profiter des parcs nationaux et de la nature à son meilleur. Si les zones touristiques des États-Unis sont surchargées et la chaleur parfois suffocantes dans certaines régions, le Canada peut s’avérer être une magnifique option pour passer l’été ! On préfèrera conseiller l’ouest du pays, moins pris d’assaut par les touristes Français que la province du Québec, mais attention, juillet-août sont également les vacances des Canadiens ! Cela dit, le pays est suffisamment vaste et riche d’un point de vue naturel pour camper, seul au monde, dans son bout de forêt ! Il ne tiendra alors qu’à vous d’éviter les zones les plus « réputées » pour aller explorer le pays hors des sentiers battus…

Partir loin des foules en été : Le CanadaDans le Parc national de Banff, en Alberta (photo : Mark Stevens)

En juillet et en août, c’est la basse saison en Jamaïque, car les foules s’y ruent principalement de Noël à Pâques. Durant notre été, il est facile de bénéficier de super offres d’hôteliers, tout en ne perdant pas les bénéfices d’une météo agréable, puisque le climat jamaïcain est un climat tropical maritime. C’est-à-dire qu’il n’y a quasiment pas de saison ; les températures en journée oscillent entre 26 et 30° le long des côtes, ce qui est tout à fait idéal pour un séjour détente plage. N’est-il pas ?

Partir loin des foules en été : La JamaïquePlage jamaïcaine (photo : Michael McCarthy)

Les Bahamas peuvent s’avérer être une destination de choix en juillet-août car la météo reste relativement clémente toute l’année, tandis que l’afflux touristique sévit surtout de décembre à avril. Relativement américanisées, les îles des Bahamas ont tout de même conservé leur charme caribéen. Mais on ne choisit pas cette destination pour son authenticité et son côté « sauvage » mais plutôt pour un repos tout inclus, dans le luxe et la détente poussée à son paroxysme. Les îles de Long Island et Cat Island sont sans aucun doute les plus épargnées par le tourisme ; à privilégier éventuellement.

Partir loin des foules en été : Les BahamasSur l’île de Little San Salvador, aux Bahamas (photo : James Willamor)

En Bosnie-Herzégovine, les hébergements risquent d’afficher complet en juillet-août (notamment dans les villes), mais là encore, l’affluence n’est pas celle des îles grecques ou de la Costa Brava en pleine saison. Cette nuance étant faite, on ne peut que conseiller d’aller passer ses vacances d’été dans ce pays sublime, souvent délaissé au profit de son voisin la Croatie. Pour tirer profit au maximum de son voyage en Bosnie-Herzégovine, il est préférable d’aimer l’histoire (pour visiter ses villes et mieux cerner le passé tumultueux de ce pays) et les activités sportives en pleine nature (car la Bosnie est le paradis du VTT et du rafting) !

Partir loin des foules en été : La Bosnie-HerzégovineLa ville de Mostar (photo : Juan Antonio Segal)

Pour ceux qui en ont marre des températures caniculaires et qui souhaitent passer leurs vacances « à la fraîche », il y a l’option Groenland ! Il n’y a pas de saison idéale pour visiter l’île, mais l’été reste la saison la plus accessible aux personnes non-équipées pour les destinations polaires. Les paysages et la culture du Groenland en font une destination d’exception et tout à fait précieuse, mais malheureusement, l’exception à un prix. Comme de nombreux coins du globe isolés et extrêmes, le tourisme au Groenland est peu développé et donc très cher. C’est sans doute pour cette raison que seuls les passionnés, les grands aventuriers, ou ceux qui y sont liés par l’histoire s’y aventurent, finalement.

Partir loin des foules en été : Le GroenlandLe village de Kulusuk (photo : Ville Miettinen)

 

Photo à la une : © Toa Heftiba

Written by Anne

Voyageuse, amoureuse des mots, de l'image et des autres humains en général, Anne a rejoint l'équipe Zip World après avoir pris le temps de voyager autour du monde en 2013 à la rencontre des Français de l'étranger, dont elle livre les portraits sur son blog personnel : www.allervoirailleurssijysuis.fr

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *