Préparer son road trip aux USA

Préparer son road trip aux USA

Synonyme de liberté au sens très large du terme, le road trip a toujours fait rêver plus d’un voyageur. Et s’il y a bien un pays à qui il faut rendre ses lettres de noblesse en matière de « voyage sur la route » (la traduction littérale en français étant moins classe, nous continuerons donc à dire « road trip » dans cet article), c’est bien les Etats-Unis.
Mais l’organisation d’un tel périple ne se limite pas uniquement à la définition du tracé ; Californie ou Ouest Américain ? Floride ou la région des grands lacs ? L’immensité du pays étant ce qu’elle est, le choix sera sans doute cornélien, et la préparation n’en est pas moins importante.

Ce qu’il faut savoir

  •  Il faut être âgé de minimum 21 ans pour pouvoir louer une voiture (bien que les jeunes ont leur permis dès 16 ans)
  • Certains loueurs appliquent un surcoût aux conducteurs âgés entre 21 et 25 ans
  • Si plusieurs personnes ont l’intention de conduire, il est primordial de le signaler au loueur lors du retrait du véhicule
  • Les tarifs varient en fonction des agences de location, des véhicules (marque, modèle), mais aussi en fonction des taxes d’Etats
  • Le drop off est une option très pratique dans le cas d’un road trip, consistant à prendre sa voiture dans une ville et à la déposer en fin de séjour dans une toute autre ville. Très pratique oui, mais très coûteuse ! Elle peut faire monter la note finale de plusieurs centaines de dollars !
  • Les principales agences de location sont Alamo, Dollar, Thrifty Car Rental, Budget, Avis, …
  • Il faut bien évidemment détenir un permis de conduire en cours de validité (ça va sans dire, mais ça va mieux en le disant)

Plaque d'immatriculation californienne en bordure de route, Etats-Unis

Quel type de véhicule choisir ?

Si l’idée d’un camping car peut sembler très séduisante pour un road trip aux USA (pas d’hôtel à payer), là-bas comme généralement partout, on ne peut pas stationner son camping car où bon nous semble, que ce soit en bordure de route ou au milieu de la forêt. La législation est stricte aux USA, certains road trippeur tentent malgré tout le diable, au risque de voir débarquer un agent de police au milieu de la nuit, ce qui est loin d’être agréable, en particulier pour le portefeuille (amende salée évidemment à la clé !).
Il existe pour les voyageurs « sur la route » des airs de camping proposant des services comme l’eau, l’électricité et la vidange – car oui, il faut vidanger son camping car. Et l’emplacement de camping a un coût, malgré tout. Ce sera exactement la même chose pour le van aménagé, avec en plus, l’inconvénient qu’il n’y ait pas de salle de bain à bord.
Le choix de la voiture n’est donc pas si idiot, car il permettra de choisir son niveau de confort pour ce qui est de l’hébergement, du simple camping à l’hôtel plus douillet, avec toujours cet indéniable avantage – en plus de se conduire plus facilement qu’un gros véhicule – celui de pouvoir se garer de façon plus aisée, en particulier dans les villes.
Les agences de location de voiture pullulent dans les grandes villes et sur Internet, il n’y a donc aucune difficulté majeure à louer son bolide, qu’il vaudrait mieux préférer confortable et spacieux pour les longues heures de route qui t’attendent !

Route dans le rétroviseur, Etats-Unis

Quid de l’essence et des assurances ?

La bonne nouvelle, c’est que l’essence est bon marché aux Etats-Unis. On trouve des stations assez régulièrement sur les routes américaines, mais sans surprise, surtout sur les autoroutes et aux abords des grandes villes. Il est conseillé de ne pas jouer avec le feu et de prévoir le coup en faisant le plein d’essence dès que l’occasion se présente. Sur les petites routes, comme celles de l’Ouest américain, on peut rouler de longs kilomètres durants sans croiser ni âme qui vive, ni pompe à essence.
Les assurances, c’est la partie pas très marrante de la location de voiture, surtout qu’aux Etats-Unis, elles ne sont généralement pas incluses dans le tarif de location de base. La première chose à faire, c’est d’avoir connaissance des assurances que tu as déjà, souvent via la carte de crédit (accident, matériel, maladie, rapatriement, dépannage, protection juridique, … la liste est longue) pour ne pas en prendre une en doublon. Il est important de noter les numéros de téléphone correspondant, afin de savoir qui joindre rapidement en cas de problème. Ensuite, il faut se familiariser avec les termes des assurances proposées par les agences, et les comprendre : la Collision Damage Waiver (CDW) ou Loss Damage Waiver (LDW) couvrent les dommages et le vol du véhicule loué. L’Additional Liability Insurance (ALI) ou Liability Insurance Supplement (LIS), sont tous deux une  assurance responsabilité civile complémentaire, qui couvrent les dégats causés à un tiers. La Personal Accident Insurance (PAI) couvre quant à elle les dommages corporels (ou la mort) du conducteur et de ses passagers. Enfin, la Personal Effects Protection (PEP) assure les effets personnels des occupants de la voiture, notamment en cas de vol.
La note peut vite monter, mais c’est tout de même un pôle de dépense important à ne pas négliger (les hôpitaux et les avocats, ça coûte excessivement cher aux Etats-Unis… – à méditer, donc).

Road Trip aux USA

A emporter impérativement en road trip

La base, c’est la glacière, surtout si tu fais ton road trip en plein été. L’autre base, c’est le GPS, et mieux vaut le prendre directement lors de la location de la voiture ; ainsi, pas de problème avec la mise à jour des cartes américaines comme cela pourrait être le cas avec un GPS venu de France. Une couverture de survie pourrait être la bienvenue car elle a le mérite de réchauffer mais également de protéger du soleil. Assiettes, gobelets, couverts, cela reste évidemment le minimum pour les pique-niques et autres repas sur la route. Une trousse de secours, une trousse à outils, le matériel nécessaire à l’entretien de la voiture, ainsi qu’une lampe de poche.
Est-ce utile de préciser qu’il faut bien sûr avoir sur toi tes documents officiels, et notamment ton permis de conduire ? Non. C’est une évidence.
Evidemment, le matériel n’est pas du tout le même pour ceux qui voyagent en voiture et qui s’arrêtent dormir dans des hôtels, que ceux qui souhaitent camper, et encore que ceux qui auront leur « maison roulante » (camping car et van). Mais ces quelques éléments – non exhaustifs – restent cependant la base commune à tous, une base commune à ne pas oublier.

En voiture Simone, et bonne route !

Crédit photo :
© www.allervoirailleurssijysuis.fr

Written by Anne

Voyageuse, amoureuse des mots, de l'image et des autres humains en général, Anne a rejoint l'équipe Zip World après avoir pris le temps de voyager autour du monde en 2013 à la rencontre des Français de l'étranger, dont elle livre les portraits sur son blog personnel : www.allervoirailleurssijysuis.fr

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *