Que voir au Cambodge : 8 spots à ne pas louper

Que voir au Cambodge : 8 spots à ne pas louper

Comme dans de nombreux pays où les infrastructures routières sont chaotiques, il est indispensable d’adopter un autre rapport au temps. 10 jours au Cambodge ne permettent pas de crapahuter autant que 10 jours en Italie, par exemple. Ou alors, il faut être prêt à passer beaucoup, beaucoup de temps dans les bus cambodgiens.
Si 1001 itinéraires sont possibles en fonction des envies et des goûts de chaque voyageur, il est important de définir ses priorités ; que faire et que voir au Cambodge ? Il y un nombre incalculables de réponses. Mais voici quelques pistes de réflexion…

1. Les incontournables temples d’Angkor

Ils constituent sans conteste LA destination phare du pays, mais aussi de notre patrimoine mondial. Chaque jour, ce sont des milliers de touristes qui se pressent pour découvrir ces incroyables édifices religieux. Cet afflux massif de touristes participe activement à la détérioration de ces pierres vieilles de mille ans, déjà malmenées par une végétation tropicale très envahissante, la pluie des moussons, et la grandissante pollution alentour. Il serait néanmoins fort dommage de faire l’impasse sur les temples d’Angkor lors d’un voyage au Cambodge, mais il est important d’être correctement sensibilisé aux problématiques de ces lieux enchanteresses avant toute visite. Une journée à Angkor, ce n’est pas une journée pique-nique au Parc Montsouris.

Angkor Thom (Cambodge)Ta Prohm, le célèbre temple enchevêtré dans les racines d’arbre

2. Phnom Penh, capitale effervescente et charmante

Phnom Penh a ce qu’ont beaucoup de grandes villes d’Asie du Sud-Est ; le brouhaha incessant, la pollution, le trafic, les odeurs de riz frits du matin au soir, mais Phnom Penh a indéniablement le charme en plus ; son emplacement sur les bords du Mékong, ses séduisants quartiers aux restaurants tendances, ses vieux marchés, ses reliques architecturales d’un passé colonial français, son impressionnant Palais Royal, mais aussi ses musées relatant la douloureuse histoire d’un pays qui réapprend à sourire de nouveau.

Le Palais Royal de Phnom Penh (Cambodge)Le Palais Royal de Phnom Penh

3. Sihanoukville et ses îles

Si Sihanoukville a un peu perdu de sa superbe depuis l’essor du tourisme dans la région, ses plages restent néanmoins parmi les plus belles du Golfe de Thaïlande. Les plus connues sont sans doute Ochheuteal Beach, Victory Beach, Otres Beach (plus calme), et Serendipity Beach (particulièrement appréciée des fêtards ! ).
L’aspect carte postale ne s’arrête pas au sable blanc des plages – aussi belles mais désormais bondées soient-elles – de Sihanoukville. En un coup de bateau, les îles de Koh Rong, Koh Rong Samloen, ou encore un peu plus loin de Koh Ta Kiev offrent tout ce que l’on peut encore imaginer de ces paysages idylliques de bout du monde. Mais attention, le tourisme et les jeunes européens en quête de fête, farniente et expériences de vie les pieds dans le sable commencent petit à petit à atteindre ces destinations. Mais il est encore temps d’y aller pour profiter de fonds marins exceptionnels, de randonnées en pleine nature tropicale, et de plages (presque) encore quasi désertes.

Plage paradisiaque de Koh Rong (Cambodge)Plage de Koh Rong

4. Kep et Kampot, région touristique mais encore tranquille

Autrefois connue pour sa production de poivre, Kampot se visite rapidement à pied. Les alentours de la ville réservent bien des surprises : temples, chutes d’eau et cascades, petits ports de pêcheurs, villages khmers, rizières à perte de vue… Une croisière sur le fleuve au coucher du soleil est presque indispensable pour les voyageurs qui passent dans le coin, on y croise les pêcheurs qui rentrent au port tandis que le soleil se couche tranquillement derrière les montagnes, laissant derrière lui des couleurs merveilleuses. Non loin de là, la petite ville de Kep est plus calme, comme presque endormie, témoignant encore de la terrible période des khmers rouges avec ses façades détruites et ses bâtiments rasés. Généralement boudée des touristes, Kep a pourtant le charme de ses petites villes typiques, et elle sait séduire les occidentaux qui s’aventurent dans le coin avec son Marché aux Crabes et ses merveilleux couchers de soleil sur la mer. En une trentaine de minutes en bateau, l’Ile du Lapin (Koh Tonsay) rendra heureux les voyageurs en quête d’authenticité et de tranquillité.

Campagne de la région de Kampot (Cambodge)Campagne de la région de Kampot

5. Battambang et le Tonlé Sap

Battambang est la 2ème plus grande ville du Cambodge après Phnom Penh. Son intérêt se résume à quelques bâtisses coloniales au charme quelque peu désuet, à de jolis petits marchés dans le centre-ville, quelques temples et un musée. Ce qui intéresse tout particulièrement les voyageurs, c’est la croisière sur le Tonlé Sap. Le Tonlé Sap, c’est le plus grand lac d’eau douce d’Asie du Sud-Est. Il permet de relier Battambang à Siem Reap dans le cadre d’une croisière au fil de l’eau. Mieux vaut se renseigner avant de se jeter à l’eau (ahah), le confort est assez minimaliste mais permet de découvrir une vie parallèle assez invraisemblable pour les occidentaux que nous sommes ; des villages entiers vivent sur pilotis ou dans de petits bateaux, tout leur quotidien s’organise autour de la pêche, ces « villages flottants » comme ils sont appelés sont absolument à voir lors d’un séjour au Cambodge.

Villages flottants du Tonlé Sap (Cambodge)Village flottant sur le Tonlé Sap

6. Kratié, l’âme khmère

On parle de la région de Kratié comme celle où réside « l’âme khmère » de part son histoire et son isolement géographique avant que sa route principale soit finalement construite. Organisée autour et entre les bras du Mékong, la région est idéale pour découvrir et observer les dauphins d’Irrawady, ces dauphins d’eau douce ressemblants aux bélugas et que l’on trouve près des côtes et dans les estuaires d’Asie du Sud-Est. Aujourd’hui en danger critique d’extinction, le voyageur qui verra ces dauphins vagabonder au gré des flots du Mékong peut réellement s’estimer chanceux. Une belle expérience à vivre pour les amoureux des animaux.

Promenade sur le Mékong dans la région de Kratié (Cambodge)Promenade sur le Mékong dans la région de Kratié

7. Mondolkiri et sa jungle

A 350 km et 8h de route environ de Phnom Penh se trouve la ville de Sen Monorom, principale ville de la région de Mondolkiri, à l’est du Cambodge. Le Mondolkiri, c’est le paradis des amoureux de nature, de trek, de tranquillité, de grands espaces, et d’authenticité. C’est dans cette région, reculée et sauvage, que vivent les minorités ethniques d’origines austronésienne et austroasiatique. C’est aussi dans son épaisse forêt tropicale que s’organisent des randonnées à dos d’éléphants, accompagnées par des guides locaux. Les voyageurs qualifient généralement leur séjour dans cette région d' »exceptionnel » et « hors du temps », car effectivement, on est bien loin du tourisme de masse des plages de Sihanoukville…

Chutes d'eau dans le Mondolkiri (Cambodge)Chutes d’eau dans le Mondolkiri

8. Ratankiri, le bout du monde

Considérée comme la région la plus sauvage du pays, le Ratanikiri a des airs très sérieux de bout du monde. Située sur les hauts plateaux du nord-est du pays, la région a longtemps été difficile d’accès. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle fut le terrain privilégié des khmers rouges pour fonder les premières troupes dans les années 60, puis des nord-vietnamiens pour le tracé de la piste Hô Chi Minh. C’est toujours ici que vivent les minorités ethniques proto-indochinoises ; peu à peu, le tourisme s’ouvre et propose des excursions orientées nature et authenticité pour des voyageurs aventuriers. Parmi ces excursions, le lac volcanique de Yeak Leom, ses eaux limpides et son incroyable forêt.

Mère et enfant (Cambodge)

Et vous, quels coins du Cambodge vous séduisent ?

Crédits photos :
Angkor Wat et moines : sam garza / Foter / CC BY
Angkor arbres noir et blanc : Βethan / Foter / CC BY-NC-ND
Palais Royal de Phnom Penh : Nikin Kovilakath / Foter / CC BY
Koh Rong : Mr & Mrs Backpacker / Foter / CC BY-NC
Campagne à Kampot : Tartarin2009 / Foter / CC BY
Village flottants du Tonlé Sap : daniel.chodusov / Foter / CC BY-ND
Kratié : Oliver Townend / Foter / CC BY-ND
Mondolkiri : AG Toine / Foter / CC BY-NC-SA
Mère et enfant : shayhaas / Foter / CC BY-NC-SA

Written by Anne

Voyageuse, amoureuse des mots, de l'image et des autres humains en général, Anne a rejoint l'équipe Zip World après avoir pris le temps de voyager autour du monde en 2013 à la rencontre des Français de l'étranger, dont elle livre les portraits sur son blog personnel : www.allervoirailleurssijysuis.fr

2 Commentaires

    1. Anne ZipWorld

      Bonjour Thierry. Nous sommes spécialisés dans les billets tour du monde et multi-destinations (avec plusieurs étapes, donc). Nous ne pourrons donc pas vous proposer des billets « simples » à des prix avantageux. Il serait préférable pour vous de regarder directement sur Internet. Bon courage !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *