Quelle banque choisir pour éviter les frais bancaires en voyage ?

Quelle banque choisir pour éviter les frais bancaires en voyage ?

Quel est l’élément indispensable auquel on pense en tout premier lieu – en général – lorsque l’on prépare un voyage ? Que celui qui s’apprête à répondre autre chose que « l’argent » nous donne son secret ou ses quelques milliers de dollars bien cachés ! Pour une immense majorité des futurs voyageurs, l’argent est l’élément numéro 1 à prendre en considération, LE moteur du voyage, le nerf de la guerre… Même s’il est évident que l’argent est loin d’être l’unique élément important, il n’en reste pas moins un sujet sensible pour lequel bien des voyageurs ont encore quelques questionnements sans réponse.

Dans cet article parlant du budget à prévoir en voyage, nous n’avions que très peu abordé le sujet des « frais fixes », ces montants qui continuent à être débités de notre compte, que l’on soit en vadrouille ou non : téléphone, assurances, frais bancaires, abonnements de cinéma ou de salle de sport, carte de transports en commun, loyer et charges, voire même remboursements d’emprunts. Si certains de ces pôles de dépenses peuvent facilement être résiliés, d’autres le sont un peu moins. C’est notamment le cas des remboursements d’emprunts (mais ça on ne peut rien pour vous, désolés !), et des frais bancaires.

Si on ne peut rien pour vous concernant le non-résiliable « remboursement d’emprunt », on peut en revanche peut-être vous aiguiller pour le non-résiliable (ou pas) « frais bancaires » ! Nul n’est sans savoir que lors de retraits et paiements depuis l’étranger, des frais supplémentaires s’appliquent (en plus de ce que l’on paye déjà chaque année et/ou chaque mois). Cela peut vite revenir très cher dans le cadre d’un voyage de plusieurs mois. Certains choisissent alors de carrément changer de banque, en prévision de ces frais exorbitants qui sont difficilement évitables.

Pour commencer, quels sont ces frais ?

Oui, commençons par le commencement. Quels sont ces frais mis en cause ? Il y a donc les frais de retrait (dans les distributeurs d’argent, souvent appelés « ATM » à l’étranger), et les frais de paiement par carte bancaire (dans les magasins, les hôtels, etc). Dans les deux cas, il y a à chaque fois différents types de frais qui s’appliquent ;

Pour chaque retrait dans un ATM, il y a :

– des frais fixes appliqués par la banque du guichet (ATM) en question : cela peut être évité quand il y a un accord inter-banques, mais ce ne sera pas évité par des cartes gratuites puisque cela n’a rien à voir avec la carte ou la banque émettrice de la carte, c’est un montant appliqué par la banque dans laquelle le retrait est fait. Par exemple, en Thaïlande, toutes les banques appliquent des frais fixes de 200 THB soit 6€ par retrait (!!). Dans certains pays comme les Fidji, c’est encore plus élevé. Le seul moyen d’éviter de payer ces frais, c’est d’effectuer ces retraits aux guichets de banques partenaires à la sienne (voir plus bas, paragraphe Solutions alternatives) ;

–  des frais de la banque émettrice de la carte + une marge appliquée par la banque émettrice de la carte sur le taux de change : cela peut être évité grâce à une carte gratuite et à une banque appliquant le zéro frais (voir plus bas, paragraphe Quel type de banque choisir ?)

Pour chaque paiement, il y a :

– des surcharges appliquées par les commerçants, qui peuvent être de l’ordre de 1.5% à 3%. Il faut comprendre que dans beaucoup de pays, les transactions CB sont très coûteuses : il n’y a pas de solution à cela, le mieux étant d’éviter de payer par carte à l’étranger ;

– des frais de la banque émettrice de la carte + une marge appliquée par la banque émettrice de la carte sur le taux de change.

 

Quel type de banque choisir ?

Les banques traditionnelles (comme BNP, Société Générale, CIC, Crédit Agricole, Crédit Mutuel, Caisse d’Épargne, etc) sont réputées « sûres ». Mais ce sont elles qui exigent les frais les plus importants pour les paiements et retraits à l’étranger. À moins que celle-ci ait des accords/partenariats avec d’autres banques à l’étranger, annulant ainsi tout frais de retrait (voir plus bas, paragraphe Solutions alternatives).

Les banques en ligne (comme Boursorama, ING, Monabanq, Fortuneo, etc) permettent de limiter les frais de cartes bancaires (elles sont parfois même gratuites) et de retraits/paiements à l’étranger. Généralement, les frais de gestion de compte sont de zéro, puisque tout se passe en ligne et via une application mobile. Le bémol, c’est qu’en cas de problème, il n’y a pas de conseiller attitré comme dans une banque traditionnelle. Certains apprécieront l’autonomie imposée par le mode « tout en ligne », d’autres ne seront pas rassurés par le manque d’accompagnement personnalisé. À noter que généralement, les banques en ligne sont des filiales des banques traditionnelles, ce qui devrait en rassurer certains.

Les banques mobiles (comme HelloBank, N26, etc) offrent le luxe du zéro frais ! Pas de frais de gestion de compte, pas de frais de carte bancaire, et pas de frais de retraits/paiements depuis l’étranger ! Du tout bénèf’, en somme. Mais quel est le « mais » ? Les banques mobiles étant relativement récentes sur le marché, on manque encore un peu de recul sur la question ; il convient donc de bien se renseigner, de consulter des avis de clients, de vérifier les délais de réception de la carte (ce serait dommage de la recevoir après être parti…!), afin de ne pas se retrouver dans une situation problématique.

 

Solutions alternatives

Pour ceux qui seraient frileux à l’idée de changer de banque, il est toujours possible de contacter son conseiller bancaire dans sa banque traditionnelle, et de lui demander – comme son titre l’indiquerait – …conseil ! Les plus sympathiques d’entre eux sauront vous expliquer qu’il existe (dans certains cas) des ententes entre les banques, un peu partout dans le monde. C’est le cas de la BNP qui est membre de la Global Alliance, regroupant de grandes banques mondiales comme Scotia Bank, Bank of America, Barclays, Deutsche Bank, Westpac. Ce partenariat implique des frais nuls pour les retraits dans les banques de cette alliance ! C’est-à-dire qu’un client de la BNP retirant de l’argent à un guichet Scotia Bank, peu importe le pays, ne payera aucun frais. Certains conseillers bancaires sauront également vous rediriger vers des solutions plus avantageuses en fonction de la situation, de la durée du voyage, des pays visités, etc.

La solution du retrait dans les banques partenaires à sa banque en France est un immense avantage, comme présenté plus haut, pour éviter les frais relatifs à la banque où le retrait est fait.

Le portrait global de ce qui existe sur le marché vous semble clair, mais vous n’êtes toujours pas capable de vous décider ? N’hésitez pas maintenant à aller jeter un oeil au comparatif, réalisé par le blog Tourdumondiste.com, des différentes offres des banques traditionnelles, en ligne et mobiles. Tout cela vous paraîtra ensuite clair comme de l’eau de roche !

 

Crédit photo à la une : frankieleon

Written by Anne

Voyageuse, amoureuse des mots, de l'image et des autres humains en général, Anne a rejoint l'équipe Zip World après avoir pris le temps de voyager autour du monde en 2013 à la rencontre des Français de l'étranger, dont elle livre les portraits sur son blog personnel : www.allervoirailleurssijysuis.fr

1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *