Visiter le Canada en hiver, mode d’emploi

Visiter le Canada en hiver, mode d’emploi

Le Canada, pays des grands espaces, des neiges vierges, des forêts à perte de vue, de la vie sauvage, de l’air pur, …et des températures si négatives en hiver. Un hiver long, rude, capricieux, mais un hiver beau où la nature reprend ses droits. Une fois que les feuilles des bouleaux et des érables ont illuminé les espaces naturels de leurs couleurs incandescentes en automne, s’installe petit à petit ce froid sec qui laissera quelques semaines plus tard place aux premières neiges de l’hiver.
Si les voyageurs ont tendance a préférer l’été et l’automne pour visiter le Canada, voyager en hiver n’est pas mission impossible si tu n’es pas un inuit-né. Il faut bien évidemment prendre ses précautions et savoir à quoi s’attendre.

Comprendre le Canada

Le Canada est le deuxième pays le plus grand du monde après la Russie, il est composé de 10 provinces et de 3 territoires et est encadré par 3 océans différents à l’est, au nord, et à l’ouest. Les climats ne sont donc pas les mêmes en fonction des zones géographiques, on trouve un véritable climat maritime sur les côtes et un climat continental à l’intérieur des terres. Il serait donc difficile de faire une généralité quant aux températures hivernales canadiennes. Si Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest), Thompson (Manitoba), ou encore Rouyn-Noranda (Québec) sont réputés pour avoir les hivers les plus froids, chaque ville ou région peut se vanter d’exceller dans son propre domaine ; ainsi, la ville la plus enneigée est Gander (Terre-Neuve), celle qui enregistre le plus grand nombre de jours de gel est Thompson (Manitoba), quant à la capitale canadienne du brouillard, il s’agit de St John’s (Terre-Neuve) !

Les Chutes du Niagara sous la neige (Canada)Les Chutes du Niagara sous la neige

Comprendre l’hiver

Oui. L’hiver au Canada peut sembler être au-delà de « froid ». Glacial, terrifiant. En particulier lorsque l’on sait qu’à Yellowknife il fait en moyenne -28°C en plein hiver. Pour aller plus loin, il faut savoir que des -41°C ont déjà été notés à Sherbrooke en 2004, ainsi que des -38°C  à Montréal en 1958. Au-delà de ces chiffres, aussi barbares soient-ils, il faut savoir que généralement, l’hiver commence au milieu du mois de novembre pour se terminer courant avril. Au Canada, l’hiver est surtout donc marqué par sa longueur. Les mois les plus intenses sont janvier et février, mois au cours desquels la neige peut tomber en abondance. Mais il est toujours bon de se souvenir que lorsqu’il neige, il ne fait pas (trop) froid. L’ennemi juré en hiver, c’est le vent. Les journées les plus ensoleillées ne sont pas les moins froides, bien au contraire.

Respecter la règle la plus élémentaire

Bien évidemment – et cela relève du bon sens – avoir de très bons vêtements et être habillé chaudement est la règle n°1 pour passer l’hiver au Canada. Oublions les petits chaussures branchées, mignonnes ou bien les deux ; en hiver, le sens de la mode hiberne pour laisser place à son instinct de survie : les bottes de neige. Mieux vaut penser à choisir une demi-pointure au-dessus de sa pointure habituelle, afin d’y faire rentrer son pied avec sa grosse chaussette – sacrée meilleure amie de l’hiver – tout en permettant audit petit pied de pouvoir bouger aisément. Sinon, ton petit chemisier fluide sous ton perfecto en cuir au mois de décembre est une hérésie si tu veux survivre, un hiver canadien nécessite un respect total de la règle des 3 couches : une couche de vêtement près du corps qui permet à la transpiration de s’évacuer tranquillement, une seconde couche qui isole et permet de conserver la chaleur, et une dernière couche, celle qui est en contact avec l’extérieur et qui doit être chaude, imperméable, coupe-vent, et respirante. Cette dernière couche (le manteau, la doudoune, ou le blouson, donc) serait plus pertinente longue que 3/4, avec un col montant jusqu’au niveau du nez, et avec une capuche.
Sous les pantalons, s’offrir une petite sous-couche caleçon, leggings, ou collants ne sera vraisemblablement pas du superflu…
Dernier point que l’on aurait tendance à négliger, la tête et son bonnet… Se couvrir la tête (les oreilles, le cou et la nuque) est absolument indispensable. Là encore, les exigences des plus fashion prophètes pourraient bien être à reconsidérer. Quoique, des vêtements branchés ET chauds existent vraiment. Et si.

Chiens de traîneaux (Canada)Chiens de traîneaux

Les merveilles de l’hiver canadien

Une fois ces quelques éléments en tête et cette condition sine qua non de l’habillage intelligent respectée, les amoureux de la nature et des sports d’hiver auront atteint ici le paradis. Ski, snowboard, ski de fond, patinage, raquettes, skidoo, luge, bains nordiques, chien de traîneaux, nombreuses sont les activités que l’on peut pratiquer durant l’hiver canadien, et ce, aux quatres coins du pays. L’immensité du territoire et sa faible densité au kilomètre carré permettront à chacun de pouvoir s’adonner avec une joie non dissimulée à ses pistes rouges, de fonds, à ses triples axels, ses quadruples lutz et ses concours de bonhommes de neige géants. Les vastes étendues enneigées n’attendent que d’être foulées, les forêts revêtent leur habit blanc pour être observées, appréciées, photographiées, les couleurs de l’hiver sont uniques, le rapport à la nature devient alors particulier, intense et fort. L’hiver est aussi l’occasion pour les Canadiens de faire la fête dans un cadre tout à fait singulier ; Igloofest, le festival hivernal de musiques électroniques en plein air à Montréal, le Festival du Voyageur à Winnipeg, le Carnaval de Québec, ou encore le Winterlude à Ottawa ne sont que quelques exemples de ce qui se fait dans ce grand nord, ce grand nord où l’on fête si bien l’hiver plutôt que de le subir.

Alors, cap ou pas cap ?

Patinoire à Montréal (Canada)La patinoire des Quais du Vieux-Port à Montréal

Crédits photos :
Patinoire de Montréal : © Michael Vesia / Foter / CC BY-NC-SA
Forêt canadienne : © waynerd / Foter / CC BY-NC-ND
Chiens de traîneaux : © EveryDamnNameIsInUse / Foter /CC BY
Chutes du Niagara : © iamshaheen / Foter / CC BY

Written by Anne

Voyageuse, amoureuse des mots, de l'image et des autres humains en général, Anne a rejoint l'équipe Zip World après avoir pris le temps de voyager autour du monde en 2013 à la rencontre des Français de l'étranger, dont elle livre les portraits sur son blog personnel : www.allervoirailleurssijysuis.fr

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *