Billet d’humeur – La légende du « voyager sans argent », qu’en est-il réellement ?

Billet d’humeur – La légende du « voyager sans argent », qu’en est-il réellement ?

Des conseils pour « voyager sans dépenser trop d’argent », nous en avons déjà donnés sur ce blog. À plusieurs reprises. Parce que chez Zip World, on croit sincèrement qu’il est possible de découvrir le monde pour pas très cher, ou du moins, pour bien moins cher que ce que l’on dépenserait dans notre vie occidentale sur une même durée. Le monde est accessible pour qui sait freiner ses pulsions dépensières.

En revanche, ce en quoi nous ne croyons pas et dont nous ne ferons pas l’apologie ici, c’est le « voyager sans argent », qui figure sans nul doute, hélas, parmi les « top recherches » de Google.

Pour commencer, nous allons énoncer une évidence qui prouve qu’il n’est pas réellement possible de voyager sans argent. L’unique raison à cela est très simple : vivre, peu importe où, coûte de l’argent. Car pour vivre, il faut se loger, se nourrir, se vêtir, se soigner. Certains diront qu’il est tout à fait possible d’aller frapper aux portes pour quémander le gite et le couvert, de compter sur la générosité des habitants pour obtenir des vêtements quand ceux que l’on porte commence à s’user un peu trop, qu’une bonne hygiène de vie permet de ne pas tomber malade et qu’il existe bien des remèdes naturels pour se soigner. Nous leur répondrons alors que le voyage implique également des déplacements et des visites. Ces mêmes personnes rétorqueront sans doute qu’il est possible de se déplacer à pied et en auto-stop et qu’il est tout à fait possible de découvrir une destination sans avoir à dépenser de l’argent pour une visite. C’est tout à fait vrai. Mais reconnaissons tout de même que d’utiliser uniquement ses pieds comme moyen de transport peut être assez réducteur en termes de destinations, à moins d’avoir 15 ans de temps libre devant soi. Pour ce qui est de l’auto-stop, même avec beaucoup de volonté, les voitures ne traversent malheureusement pas encore les océans, et là encore, il faut savoir être patient. Il est également tout à fait vrai qu’il existe mille et une façons de vivre, dont certaines plus alternatives, invitant à la débrouillardise en évitant au maximum la sur(consommation) ; cultiver ses fruits et ses légumes, créer ses propres vêtements, pratiquer l’auto-médication, faire du troc, etc… Dans ces conditions, vivre coûte beaucoup moins d’argent, mais la dépense nulle n’existe pas.

Et en voyage, c’est exactement la même chose.

À moins de se rendre dans un endroit facilement accessible à pied ou en auto-stop, de se nourrir d’aliments de notre propre culture (que l’on aura également pris le soin de transporter avec nous), de se loger en camping sauvage et de ne réaliser aucune visite touristique payante, certaines dépenses seront inévitables. L’hospitalité des locaux a ses limites, en particulier lorsque l’objectif du voyageur est uniquement d’obtenir une nuit et/ou un repas gratuit. Visiter un pays est aussi un excellent moyen de contribuer à l’économie locale et ainsi d’aider les habitants à notre modeste mesure ; acheter des aliments ou manger dans des petits restaurants locaux, utiliser les services de transports locaux, dormir dans les auberges ou petits hôtels locaux, faire appel à des guides locaux pour mieux visiter et mieux découvrir le pays ou la région… Bref, pensez local, cela permet d’agir. De ne pas être qu’un simple spectateur.

Il existe 1001 techniques pour voyager pas cher, mais aucune d’éthique et respectueuse – pour le pays qui nous accueille – de voyager complètement sans argent. Pensons-y.

À chacun de trouver donc les solutions qui lui conviennent, tout en gardant en tête qu’il est possible, en respectant certaines règles, de travailler en cours de route. Pour tous les détails et les informations complémentaires, voici quelques liens bien utiles.

⬇ ⬇ ⬇ ⬇

À relire au sujet du « voyage pas cher » :

✏ Les 10 pays les moins chers du monde pour voyager
✏ 5 techniques à connaître pour voyager pas cher
✏ 10 techniques pour économiser au maximum en voyage
✏ L’art de négocier les prix en voyage

Mais aussi…:

✏ Tour du monde : définir son budget voyage
✏ Travailler pendant un tour du monde : bon plan ou mauvaise idée ?
✏ Bénévolat, volontariat : comment se rendre utile en voyageant ?
✏ Se faire sponsoriser pour partir en voyage ?

Crédit photo à la une : Christine Roy

Written by Anne

Voyageuse, amoureuse des mots, de l'image et des autres humains en général, Anne a rejoint l'équipe Zip World après avoir pris le temps de voyager autour du monde en 2013 à la rencontre des Français de l'étranger, dont elle livre les portraits sur son blog personnel : www.allervoirailleurssijysuis.fr

3 Commentaires

  1. Alexandre Devevey

    Je suis pas vraiment d’accord avec cet article.
    J’ai pas vécu de véritable voyage en dehors de voyage scolaire et petit voyage familiale, mais je suis sûr que voyager sans argent est possible, peut-être un peu irrespectueux en vers le pays, mais je pense que ce n’est pas un voyageur qui ne dépense rien au milieu de millions de personnes qui travaillent et sur-dépensent que le pays le prendra mal.
    L’hospitalité à ses limites si l’on en use a la même personne, mais d’une porte à l’autre c’en est une nouvelle, d’une rue à l’autre, d’une commune à l’autre, d’un département à l’autre, d’une région a l’autre, puis d’un pays a l’autre, et d’un continent à l’autre, et ainsi d’une société à l’autre, d’un système à l’autre, d’une communauté à l’autre, en fait il n’y pas de limites.
    Pour vos arguments, je pense qu’un voyage sans argent peut se faire avec une limite de temps, mais comme tout voyage, argent ou pas, c’est mieux quand on a pas de limites de temps.
    De plus, si l’on a le mathos pour partir, l’hospiatlité n’est que bonus, et nous pouvons être « autonome » comme un nomade, seul ou au sain d’une communauté, dormir, se nourrir de récupération et d’invendus, et aucunement besoins de changer de vêtements, le mathos c’est le mathos.
    Si l’on fait le récap des besoins vitaux pour voyager, ils sont finalement, selon moi, à la portée de n’importe qui de motivé, sans argent.
    Anthony, je pense que ce monde de merde où l’argent est a la base de tout, c’est un monde tellement connu qu’on en oublie les autres, les autres sociétés et communautés qui ne fonctionnent pas de la même manière, et on pense que partout sur Terre on doit avoir de l’argent, et suivre le « bon chemin » qu’on dit celui du système dans lequel on se trouve, mais c’est une facette égocentrique de l’être humain.
    Bien sûr avec argent, c’est mieux niveau confort et aide, mais sans argent, c’est selon moi possible, mais tant qu’on a pas testé, au bon endroit, on peut pas juger.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *