Amérique du Sud : 5 beaux spots de plongée

Amérique du Sud : 5 beaux spots de plongée

Lorsque l’on parle de plongée sous-marine, en particulier dans le cadre d’un tour du monde, c’est souvent en Asie, en Océanie ou dans le Pacifique que ça se passe. Il faut dire que la réputation des eaux de la Grande Barrière de Corail, en Australie, n’est plus à faire ; les globe-trotters connaissent aussi généralement très bien les meilleurs spots de Thaïlande pour plonger, tandis que certaines îles polynésiennes figurent parmi les plongées les plus spectaculaires du monde.
L’Amérique centrale abrite également de merveilleux spots, notamment au Mexique, au Honduras, au Costa Rica, au Belize ou aux Antilles. Mais quid de l’Amérique du Sud ? Est-ce une destination uniquement trek & montagne ? L’aventure s’arrête-t-elle là où l’altitude commence ?  Balivernes ! Malgré une côte pacifique ostensiblement plus sauvage, on peut malgré tout faire de surprenantes rencontres sous-marines.

Les Îles Galapagos, archipel de l’Équateur situé dans l’Océan Pacifique, est un véritable paradis pour les plongeurs ; pour cause, ses eaux protégées abritent des espèces rares, notamment des lions de mer, des raies manta, des iguanes marins, des dauphins, ou encore plusieurs espèces de requins. Les îles Wolf et Darwin, particulièrement réputées pour leur biodiversité unique au monde, ne sont accessibles que dans le cadre d’une expédition plongée. Certains n’hésitent pas à considérer leurs eaux comme l’un des derniers sanctuaires animaliers de la planète ! On peut plonger toute l’année aux Galapagos, néanmoins, la meilleure période pour admirer les requins-baleines est durant la saison sèche (la plus fraîche !) de juillet à décembre. En revanche, ceux qui plongeront durant la saison humide (janvier à juin) bénéficieront d’une meilleure visibilité et d’une température de l’eau plus élevée.

Galapagos 2010 from Darek Sepiolo on Vimeo.

L’Île de San Andrés, en Colombie, regorge elle aussi de véritables merveilles sous-marines. On dira peut-être que c’est de la triche, car il est vrai que l’archipel est plus proche du Nicaragua, du Costa Rica et du Panama (et donc de l’Amérique centrale) que de la Colombie. Mais San Andrés reste une île colombienne, bonne nouvelle pour notre article ! Pour expliquer simplement dans quelle mesure San Andrés est paradisiaque pour les plongeurs, il faut simplement comprendre que l’on surnomme ses eaux la « mer aux sept couleurs », en raison de la présence de son impressionnant récif de coraux, le deuxième plus important du monde après celui de l’Australie (la fameuse Grande Barrière de Corail). Et afin de préserver sa biodiversité, l’UNESCO a déclaré l’archipel Réserve mondiale de la Biosphère en 2000.

San Andres Underwater Biodiversity from Alejandro Cock-Pelaez on Vimeo.

Fernando de Noronha est un lieu insolite, au large des côtes du Brésil. Insolite, tout d’abord parce que l’archipel est une référence en matière de préservation de l’environnement ; parc naturel et classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO, Fernando de Noronha ne croule pas sous le tourisme de masse puisque son nombre de visiteurs y est contrôlé. Chacun doit d’ailleurs payer une « taxe de préservation » quotidienne, participant ainsi à préserver sa nature et sa biodiversité. C’est alors tout naturellement que les plongées y sont spectaculaires ; non pas pour ses récifs coralliens mais plutôt pour ses formations rocheuses avec cavernes, tunnels, passages étroits, épaves, faisant des lieux un univers mystérieux et fascinant. Côté faune, on rencontre aisément, dans les eaux de Fernando de Noronha, dauphins, tortues, raies, et requins.

Fernando de Noronha – Águas Claras Diving from Mateus Henrique Simon on Vimeo.

L’Archipel dos Abrolhos, au sud de l’État de Bahia, au Brésil, forme un territoire classé parc national. Sa nature y est préservée, et l’on s’y rend surtout pour observer les animaux et les fonds marins. Spot réputé pour la plongée, la visibilité sous l’eau est excellente et promet de belles rencontres avec des barracudas, des murènes, des anguilles, des requins, des dauphins, des tortues et toutes sortes de petits poissons multicolores. De juin à novembre, il n’est pas rare d’apercevoir les baleines à bosse qui viennent  mettre au monde leurs petits.

Dans le nord du Pérou, et notamment dans le coin de Piura, il est possible de plonger dans des eaux confortablement réchauffées par les courants tropicaux. Il n’est pas rare de croiser des tortues, des otaries et des baleines, en plus des innombrables petits poissons de toutes les couleurs qui habitent les lieux. Les plongeurs débutants préfèreront El Ñuro, tandis que les plongeurs confirmés s’aventureront à Los Organos, ancienne plateforme pétrolière aujourd’hui abandonnée, afin d’admirer le ballet incessant des poissons venus se nourrir des mollusques et autres coraux occupant les lieux.

Bitácora Submarina # 03: Buceando en El Ñuro y la plataforma de Los Órganos, Piura, Perú. from LA VIDA ES OTRA (Por Mario Gomí on Vimeo.

Et vous, quels sont les spots de plongée en Amérique du Sud que vous conseilleriez ?

Crédit photo à la Une : © Anne Sellès

Written by Anne

Voyageuse, amoureuse des mots, de l'image et des autres humains en général, Anne a rejoint l'équipe Zip World après avoir pris le temps de voyager autour du monde en 2013 à la rencontre des Français de l'étranger, dont elle livre les portraits sur son blog personnel : www.allervoirailleurssijysuis.fr

2 Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *