Interview voyageur : Didier et son tour du monde en vidéo

Interview voyageur : Didier et son tour du monde en vidéo

Avant de partir, Didier se qualifiait de « citoyen comme tant d’autres ». 37 ans, célibataire, il habitait un petit village près de Bruxelles, en Belgique. Il travaillait pour la télévision nationale belge ; l’image et la vidéo, il connaissait donc déjà. D’ailleurs, il définit lui-même ses passions comme étant « la cinématographie et l’aventure ». C’est sans doute pour répondre à l’appel de sa deuxième passion qu’il s’envole en 2013 pour un tour du monde en solo, caméra en poche, bien décidé à immortaliser son périple en images. Son itinéraire Zip World fut le suivant : Bruxelles – New Delhi // Bangkok – Auckland // Christchurch – Hobart // Launceston – Melbourne // Sydney – Ayer’s Rock // Alice Springs – Perth – Sydney – Nadi // Honolulu – Los Angeles // Miami – Galapagos – Lima // Buenos Aires – El Calafate – Ushuaia – Buenos Aires // Rio de Janeiro – Bruxelles

Didier à Monument Valley, Arizona (USA)

Salut Didier, quels pays as-tu visité durant tes 10 mois de voyage en solitaire ?
J’ai commencé par l’Inde, puis j’ai mis le cap vers le Cambodge, le Vietnam, le Laos, la Thaïlande, avant d’atterrir en Nouvelle-Zélande, suivie de l’Australie, de l’Indonésie, de la Malaisie, des Philippines, d’Hong Kong et de la Chine. Puis direction les Iles Fiji, Hawaii et les USA (la Californie, le Nevada, l’Utah, l’Arizona, le Nouveau-Mexique, le Texas, la Louisiane, le Mississippi, le Tennessee, la Géorgie, la Floride). Je suis ensuite descendu aux Iles Galápagos avant d’explorer le Pérou, la Bolivie, le Chili, l’Argentine et le Brésil.

Quelles étaient tes motivations et tes attentes lorsque tu as pris la décision de faire ce périple ?
Je voyageais déjà régulièrement, mais ce n’est qu’en découvrant le couchsurfing en 2010 que le vrai goût pour l’aventure m’a contaminé. Les couchsurfers que je recevais chez moi me répétaient à chaque fois que nous, européens, nous avions de la chance de pouvoir voyager pour des petites sommes avec les compagnies low costs et qu’en combinant cela avec le couchsurfing, on pouvait voyager pour des sommes ridicules. Ils avaient raison. J’ai alors commencé à voyager excessivement, à loger moi-même chez des locaux partout en Europe et assez vite aussi sur d’autres continents. Automatiquement je rencontrais plein de voyageurs parmi lesquels certains faisaient un « tour du monde ». Ca me faisait rêver. Un jour, après une longue considération, j’ai décidé de le faire aussi, tout simplement, et de me lancer ainsi dans une nouvelle aventure ! Pas une aventure au cours de laquelle je logerais dans des hôtels et ou je ferais des excursions touristiques… Non ! Une aventure où je logerais chez les locaux et où je plongerais dans leur monde à eux.


Comment t’est venue cette idée de faire des vidéos de ton voyage ?
Au début je ne voulais faire que des photos car je travaille déjà toute l’année pour la télévision, mais en regardant d’autres vidéos de voyageurs « tour du monde », j’ai finalement décidé d’en faire aussi. C’est quand même le souvenir incroyable d’une aventure unique. Mais je voulais quand même profiter de mon périple, j’ai donc fait le choix de ne pas faire de montage pendant mon voyage. J’ai en revanche tout bien organisé dans des dossiers sur mes disques durs, afin de m’y retrouver facilement au retour. J’ai emmené une caméra, une GoPro, un trépied, un micro et quelques accessoires dans mon petit sac à dos*. Partout où j’allais, ce petit sac à dos me suivait pour immortaliser mes moments clés !

D’ailleurs, un conseil important : séparez en deux ou en trois votre matériel video et gardez-les dans des sacs différents en cas de vol ou de perte. Envoyez aussi régulièrement une copie à un ami ou à la famille ou téléchargez le tout dans un « nuage » (cloud) Internet. Car un disque dur est fragile, surtout dans un sac à dos ! J’ai été confronté au disque dur qui lâche en voyage ! Heureusement, j’avais des copies.

Que retiens-tu de ce voyage ?
Certaines destinations, monuments, paysages m’ont marqué, bien évidemment. Chaque pays ou région a ses atouts et ses souvenirs. J’adore les vastes paysages et étendues, la Nouvelle-Zélande, l’Utah, l’Arizona, la Bolivie et la Patagonie m’ont du coup laissé bouche bée ! Concernant la faune et la flore, je dirais que c’est plutôt l’Australie, la Bolivie et surtout les îles Galápagos qui m’ont émerveillé. Les plus belles villes ont été pour moi Sydney, Rio de Janeiro et La Nouvelle Orléans. Quant à la gentillesse et l’accueil des locaux, je dirais le Cambodge et le Laos.
Mais le plus beau du voyage, ce sont les rencontres. Je suis marqué à vie ! Le plus beau cadeau aujourd’hui, c’est d’avoir des connaissances mais aussi de véritables amis partout dans le monde. Et grâce à la technologie moderne, j’ai l’opportunité de rester en contact avec la plupart d’entre eux ! Plusieurs m’ont d’ailleurs déjà rendu visite ici en Belgique.

Didier à Pushkar, au Rajasthan (Inde)

Quel était ton budget total ? 
Environs 23.000€ pour 10 mois. J’ai bien profité, je ne me suis pas privé.

Quel était l’élément indispensable de ton sac à dos ?
Ma caméra !

As-tu parfois souffert de la solitude ? Aurais-tu préféré faire ce voyage avec quelqu’un ?
En aucun cas ! C’est vrai qu’au départ, j’avais quelques doutes, j’avais peur de souffrir de la solitude et du mal de pays. Mais maintenant je réalise que c’était la meilleure décision à prendre que de partir seul ! Pour partir avec quelqu’un pendant des mois ou même une année, il faut vraiment trouver une « âme sœur ». Et puis finalement en voyage, j’étais rarement seul car je rencontrais des gens en permanence. Il y avait même des jours où j’espérais être « enfin » seul ! J’aime la solitude, surtout quand je me promène avec ma caméra. J’aime prendre mon temps pour capter la bonne image, le bon cadrage et pour attendre l’angle d’éclairage idéal.

Quels conseils donnerais-tu aux voyageurs ayant envie de faire de la vidéo en voyage ?
Tout d’abord… trouvez un thème, un sujet, un fil conducteur, afin de ne pas filmer n’importe quoi car au retour, « bonjour le montage » ! Et posez 1-2 questions au gens que vous rencontrez autour de ce thème. Prenez à chaque fois une petite interview car comme je l’ai déjà dit, le plus bel aspect du voyage sont les rencontres ! Bien sûr que les paysages et les monuments sont importants, mais l’humain, une voix, un sourire, donneront tellement plus de caractère à la vidéo…

Comment s’est passé ton retour en Belgique ?
Ce que tous les voyageurs clament est « malheureusement » vrai : on ne sera plus jamais les mêmes ! Un tour du monde nous change, nous donne une autre perspective de la vie. Je pense tous les jours à repartir et à revivre de nouvelles aventures ! Le voyage est devenu une drogue, c’est pourquoi je planche actuellement sur un nouveau projet où je combine mes 2 grandes passions : la cinématographie et le voyage… A suivre !

Retrouvez les récits de voyage, les photos et vidéos du tour du monde de Didier sur son site : www.backpackingaroundtheglobe.wordpress.com 
D’autres vidéos sont encore en cours de montage !

*Didier utilise principalement une caméra Canon 5D MK3, une Canon EOS 600D, une GoPro Hero 3+ Black Edition et un micro Rode Videomic.

Didier au Machu Picchu (Pérou) Didier, le Volcan Licancabur et la Laguna Verde dans le Sur Lípez (Bolivie)

Crédit photos :
© Didier Van Bellinghen

Written by Anne

Voyageuse, amoureuse des mots, de l'image et des autres humains en général, Anne a rejoint l'équipe Zip World après avoir pris le temps de voyager autour du monde en 2013 à la rencontre des Français de l'étranger, dont elle livre les portraits sur son blog personnel : www.allervoirailleurssijysuis.fr

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *