Partir en automne : avantages et top destinations

Partir en automne : avantages et top destinations

Sans aucun doute, cher voyageur, tu te diras à la lecture de ce titre d’article qu’il n’y a pas besoin d’écrire 47 lignes pour connaître les avantages du voyage hors saison, et en particulier en automne. Il est vrai que pendant que chacun regrettera les débuts de fin de son bronzage estival, pendant que chacun préparera la rentrée de ses bambins courant au supermarché car les crayons 2B et le compas auront été oubliés, pendant que chacun comptera les jours et les semaines le séparant de ses prochaines vacances au soleil, toi, tu partiras, loin des foules juilletistes et aoûtiennes. Toi, tu partiras, profitant des derniers rayons de soleil de l’été indien. Toi, tu partiras, profitant de tarifs avantageux de la moyenne, voire de la basse saison.

Envie de plage

Le bassin méditerranéen offre de très belles possibilités pour des vacances repos, au soleil, les pieds dans le sable. De l’Espagne à Chypre, en passant par l’Italie, la Croatie, le Maroc, la Tunisie, la Grèce ou la Turquie, les températures ne sont généralement pas caniculaires et permettent de profiter des plages splendides sans s’envoler à l’autre bout du monde. Mieux vaut néanmoins privilégier septembre, en particulier en Espagne, en Italie, et en Croatie. Les températures et l’ensoleillement peuvent rester intéressants jusqu’à fin octobre pour les autres pays, sur la côte.
Pour davantage de dépaysement (et quelques heures d’avion supplémentaires), direction les plages de Floride où il fait beau toute l’année. Attention cependant, la haute-saison dans cette région des Etats-Unis au climat subtropical démarre en novembre ! En Californie, les plages de Los Angeles offrent de belles journées ensoleillées jusqu’en octobre, même si la baignade peut sembler difficile compte tenu des températures très fraîches (rarement au-dessus de 18°C, même en plein été !). Pour se baigner dans une mer à 27°, même en novembre, direction Hawaii où le soleil brille toute l’année !
Toujours dans le Pacifique, c’est de septembre à novembre que la Nouvelle-Calédonie dévoile ses meilleurs atouts ! Le mois de septembre est également très propice au farniente en Polynésie française, mais mieux vaut ne pas prolonger le séjour au-delà du mois d’octobre pour éviter les pluies diluviennes et la chaleur humide qui est difficilement supportable.
Entre mi-septembre et mi-novembre, c’est également LA période très propice pour les Seychelles. On n’est pas là dans une configuration « hors haute saison » où l’on pourrait croiser « moins de monde », mais c’est a priori le prix à payer pour éviter mousson et vents violents.

Plage de Sarasota en Floride (Etats-Unis)Plage de Sarasota en Floride (Etats-Unis)

Envie de montagne et de treks

A partir d’octobre, on entre dans la période idéale pour les treks au Népal ; mieux vaut en revanche éviter septembre car la mousson n’est pas encore finie. De septembre à décembre, l’île de La Réunion est prisée des randonneurs pour sa météo relativement clémente mais aussi pour la floraison de ses innombrables plantes tropicales. L’automne (septembre à novembre) est également une période idéale pour faire le très célèbre Inca Trail au Pérou, menant jusqu’au Machu Picchu ; la période de juin à août étant la plus prisée, il est fortement recommandée de choisir ses dates « un peu avant » ou « un peu après » cette époque-là, d’où le choix de l’automne. Aux Etats-Unis, l’incroyable et non moins célèbre Parc National de Zion Canyon offre de magnifiques possibilités de randonnées en automne, loin des foules de juillet et août.

Anthony lors de son trek des Annapurnas (Népal)Anthony lors de son trek des Annapurnas (Népal)

Envie de nature

Restons aux Etats-Unis et au coeur de ses parcs nationaux. De la Petrified Forest à Yellowstone, en passant par le Grand Canyon, Brice Canyon ou Yosemite, l’automne reste une saison idéale pour éviter les températures caniculaires et les foules estivales. Le Canada (et notamment le Québec) est également LA destination phare de l’automne pour profiter de l’été indien et de ses magnifiques couleurs au mois d’octobre ; pour ne rien louper, rendez-vous au Parc du Mont-Royal à Montréal, dans les Laurentides et dans les Cantons de l’Est.
S’il n’y a pas de saison idéale pour admirer les animaux lors d’un safari en Afrique, les mois de septembre à décembre sont néanmoins recommandés car la luminosité est réputée très belle, et pour ne rien gâcher les touristes estivaux ont quitté les lieux.
En plein coeur de l’Océan Indien, on dit que septembre et octobre sont les seuls mois permettant de visiter l’ensemble de l’île de Madagascar dans de bonnes conditions. Le reste de l’année, la pluie gâchera quelque peu la fête sur la côte orientale de l’île.
Les mois de septembre, octobre et novembre sont également les mois à privilégier pour visiter la Guyane française car ce sont les plus ensoleillés.

Safari dans le Parc National Kruger (Afrique du Sud)Safari dans le Parc National Kruger (Afrique du Sud)

Envie de découvertes culturelles

Pour un choc culturel des plus intenses, quoi de mieux que la Chine ? De la mi-septembre à la mi-octobre, c’est la meilleure période pour éviter les extrêmes climatiques propres au pays. C’est idéal donc, pour ceux qui souhaitent voyager au sein même du pays, allant du nord au sud du pays. Cependant, l’automne est aussi la période des typhons.
Souvent oublié et pourtant d’une richesse historique et culturelle assez surprenante, l’Ouzbékistan se visite aisément en septembre-octobre, car c’est une saison intermédiaire qui permettra d’éviter les extrêmes météorologiques.
Mieux vaut attendre le début du mois de novembre pour se rendre au Laos, au Vietnam et au Cambodge pour que cesse la mousson et que s’installe progressivement la saison sèche. Dans ce sud-est asiatique, découvertes culturelles et dépaysement garantis !
A partir d’octobre, il est possible d’envisager un voyage archéologique au Mexique à la découverte des sites aztèques et toltèques (dans le sud). Si la saison des pluies opère encore, pas de panique, cap vers le nord du pays et ses déserts de cactus, qui offrent des températures idéales en septembre-octobre.

La Grande Muraille de ChineLa Grande Muraille de Chine

Envie de grandes villes

Celle sur laquelle on ne peut pas faire l’impasse en automne, c’est bien New York ! De septembre à fin octobre, les journées restent ensoleillées et les températures très agréables. Les escapades dans les capitales et grandes villes européennes sont aussi idéales en cette saison, juste avant le début d’un hiver parfois rigoureux pour certaines, et peu propices aux city breaks.
Avant le froid légendaire de l’hiver russe, visiter Moscou et St Pétersbourg en septembre et octobre pourrait être une bonne alternative, afin de profiter des dernières belles journées. Attention cependant, des surprises peuvent survenir certains matins avec des températures déjà basses.

Taxis jaunes à New York (Etats-Unis)New York et ses célèbres taxis jaunes (Etats-Unis)

Avec cette liste non-exhaustive, cher voyageur, tu auras donc compris que de partir en automne comporte bien des avantages et offre bien des opportunités en termes de destinations. Le plus dur, maintenant, restera de faire son choix…!

Crédits photos : 
© http://1monde2choux.wordpress.com
© Anthony Mahé – www.oneworldtosee.fr
© www.allervoirailleurssijysuis.fr

Written by Anne

Voyageuse, amoureuse des mots, de l'image et des autres humains en général, Anne a rejoint l'équipe Zip World après avoir pris le temps de voyager autour du monde en 2013 à la rencontre des Français de l'étranger, dont elle livre les portraits sur son blog personnel : www.allervoirailleurssijysuis.fr

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *